Préaccord de Ouaga : Une victoire pour le Mali

Après la signature du préaccord entre l’Etat malien et les irrédentistes touareg  du nord du Mali à Ouagadougou, le collectif des patriotes sous la houlette de  Makan Konaté était  face à la presse afin d’exprimer leur entière satisfaction et leur adhésion à ce document de sortie définitive de cette crise qui perdure. pour le COPA ce préaccord est une victoire pour le Mali.

 

 

Des membres de la délégation du MNLA le 16 juin 2013 à Ouagagougou  © AFP

Des membres de la délégation du MNLA le 16 juin 2013 à Ouagagougou
© AFP

La voie des armes et celle du dialogue convergent cependant vers une sortie glorieuse de la crise du nord du Mali. En effet, étape par étape, les négociations avaient été entamées à Ouagadougou dans la capitale Burkinabé entre les autorités de transition et les groupes rebelles qui occupent Kidal. Ainsi, au terme d’un mois de débat, un accord a été finalement signé. Aux dires du président du collectif des patriotes (COPA), M. Makan Konaté, si on se réfère sur le contenu par rapport à la volonté du peuple malien, force est d’admettre que d’ores et déjà l’essentiel des préoccupations ont été prises en compte. Il s’agit entre autres, le respect de l’intégrité et l’unité du Mali, son caractère laïc, le feu vert à l’armée malienne de rentrer à Kidal et l’organisation des élections sur toute l’étendue du territoire national. Sur la base de cette conclusion, le COPA demande à toute la nation de soutenir et d’accompagner le gouvernement de transition qui vient encore une fois de se montrer vraiment responsable et décisif.

 

 

Le document serait opérationnel en deux temps, c’est-à-dire avant et après l’élection du tout nouveau président du Mali post-crise, le président du COPA insinue qu’il n’y a pas de souci à se faire car il sera question de la poursuite d’un dialogue inclusif et de réinsertion. A cela s’ajoute un programme intitulé « DDR » désarmement, démobilisation et réinsertion des groupes armés à Kidal. Par ailleurs le COPA réaffirme sa position imperturbable face à la défense de la candidature du candidat de l’ADEMA, M. Dramane Dembélé. En tout état de cause, dans la mesure où la confiance n’exclut pas le contrôle, sachons raison garder en attendant l’application du contenu de ce document-préaccord en intégralité.

Mah Traoré

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *