Pour une commission vérité et justice efficace : Le secrétariat du CVJR et le HD en appellent à la contribution des OSC

La Commission vérité, justice et réconciliation (CVJR) sollicite la contribution des organisations de la société civile (OSC) dans les travaux. En collaboration avec le Centre pour le dialogue humanitaire (HD), elle a organisé les 24 et 25 juillet à l’hôtel Mandé, un atelier d’échange et de réflexion avec les OSC sur leur rôle dans les travaux d’une CVJR.

Créée le 15 janvier 2014, la CVJR a pour mission de contribuer à l’instauration d’une paix durable à travers la recherche de la vérité, la réconciliation, la consolidation de l’unité nationale et des valeurs démocratiques. Conscient que ces objectifs ne seront atteints sans la contribution des OSC, le secrétariat général de la structure multiplie les rencontres bilatérales  avec celles-ci depuis sa mise en place.

Vendredi et samedi derniers, il a initié avec la collaboration du Centre HD, un atelier d’échange et de réflexion avec les OSC afin de mieux comprendre les enjeux des travaux d’une CVJR et du rôle que les OSC pourraient y jouer. La rencontre visait à établir des liens entre des OSC impliquées dans la défense des droits humains et actives dans la défense des victimes et la CVJR, réfléchir à des modalités de collaboration, identifier des thèmes de réflexion communs, créer un espace de dialogue entre eux.

L’organisation de l’atelier intervenait après des rencontres entre la CVJR et le HD et qui ont porté sur la justice transitionnelle et la communication. Des leçons ont été tirées des expériences passées d’autres commissions similaires, ailleurs en Afrique et dans le monde. Il est alors apparu essentiel, pour le secrétariat général de la CVJR, d’établir un lien avec les OSC maliennes et d’initier un premier atelier pour poser les jalons d’un cadre de collaboration en attendant la nomination des commissaires.

Pour le secrétaire général de la CVJR, le colonel Abdoulaye Makalou, la contribution des OSC est plus que nécessaire dans les travaux de sa structure. Il a expliqué que pour une meilleure efficacité de la CVJR, l’apport de celles-ci, sous divers formes de soutien, d’échange d’information, de collecte de données, de preuves, voire leur implication dans son fonctionnement, sera essentiel.

Selon chef de mission du HD, Abdel Kader Sidibé, cette rencontre a pour but de lancer les bases d’un échange entre l’équipe technique de la CVJR et les OSC. Elle permettra aux OSC de mieux comprendre les enjeux de la CVJR, mais aussi de voir quelle contribution elles peuvent apporter pour le meilleur fonctionnement de la Commission.

M. Sidibé a assuré que son organisation va continuer son travail d’accompagnement des institutions maliennes et de la société civile tout entière à dialoguer pour mieux se comprendre puisqu’il s’agit ici encore de faciliter les relations entre le secrétariat général de la CVJR et les acteurs de la société civile afin que la future Commission puisse capitaliser les expériences des OSC dans le défi que constitue sa mission.

Le chef de mission du HD a souhaité qu’un espace de dialogue prenne corps entre les CVJR et les OSC à la suite de cet atelier et a promis que cette rencontre sera suivie d’autres occasions similaires afin de permettre d’inclure le maximum des OSC dans les travaux de la future CVJR.

Maliki Diallo

 

Source: L’Indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.