POUR S’ENQUÉRIR DE LA SITUATION DES SOLDATS DE LA PAIX : LE CHEF D’ÉTAT-MAJOR DE LA MINUSMA AU CENTRE DU PAYS

Du 3 au 5 février, le Chef d’état-major de la Force de la MINUSMA, le général Pierre-Joseph Givre effectue une tournée dans le Centre du Mali. Il s’est rendu successivement à Ogossagou, Douentza et Sévaré, au plus près des troupes de Casques bleus qui y sont déployées dans le cadre de leur mission d’appui à la protection des civils.

« Je suis venu voir les nouveaux contingents sénégalais et togolais, ainsi que les bangladais, pour les encourager et m’assurer de leur capacité à remplir leur mission. Je viens aussi, au nom du Commandant de la Forceles soutenir et leur rappeler la confiance placée en eux », souligne le général. Cette visite intervient en effet, deux semaines après l’attaque odieuse perpétrée contre les soldats de la paix, et qui avait fait sept blessés aux environs de Dallah, dans la région de Douentza. Cette tournée du Chef d’état-major avait une double dimension : faire le point de la situation sécuritaire avec les autorités maliennes dans la région et s’enquérir davantage de la situation des Casques bleus sur le terrain. Dès son arrivée dans la Venise malienne, le Chef d’état-major de la MINUSMA s’est rendu à Ogossagou où il a d’abord échangé avec les chefs coutumiers et notables des communautés locales qui lui ont fait part « d’échos très positifs de la façon dont la présence des Casques bleus rassure les populations locales et leur permet de vaquer à leurs occupations ». Après avoir fait le point de la situation avec la troupe présente à Ogossagou, Pierre-Joseph Givre a visité la base opérationnelle temporaire de la Force, où il a salué l’engagement et l’efficacité des Casques bleus du bataillon sénégalais qui y sont engagés dans le cadre de l’opération permanente dénommée Buffalo. « C’est une manière de venird’une part, rendre hommage aux hommes du bataillon sénégalais pour leur dévouement et professionnalisme et d’autre part, constater in-situ le fonctionnement de cette base opérationnelle temporaire », un concept à travers lequel la Force adopte une posture plus réactive et plus proche des populations vivant dans des zones affectées par des tensions communautaires.

A Douentza et à Sévaré, il a aussi rendu visite aux acteurs principaux de la partie malienne à qui, avant tout propos, il a respectueusement exprimé sa solidarité aux blessés et ses condoléances aux familles des victimes, à la suite de la lâche attaque perpétrée à Boni contre les Forces armées maliennes, le 3 février dernier. « Ces attaques qui touchent les populations, les forces maliennes et les forces étrangères, y compris la MINUSMA, ne doivent pas rester impunies, » a martelé le général. Dans la région de Douentza, le Chef d’état-major a rendu une visite de courtoisie au préfet, en présence des chefs de peloton respectifs de la Garde nationale et des Eaux et forêts afin de leur témoigner de l’engagement continu de la MINUSMA à les accompagner dans la réalisation de leurs missions régaliennes au service des populations. « La Force de la MINUSMA va continuer à coordonner des opérations avec les Famas pour contribuer à la diminution des actes de violence sur les populations civiles et pour faciliter le retour à une vie normale au sein des communautés », a expliqué le général Givre. Le Préfet, M. Massa Sangaré, qualifie de « très fructueuses et encourageantes les discussions entamées avec le Chef d’état-major de la Force de la MINUSMA. Cela suscite beaucoup d’espoir d’apprendre le renforcement de la collaboration avec les Famas pour protéger les civils ». Cette coordination rentre également dans le cadre de l’opération Mongo ose, dont les questions tactiques ont, entre autres, meublé les échanges entre le Chef d’état-major et les différentes unités de la Force onusienne sur place. De retour à Sévaré, le général Givre a été reçu par la Cheffe du Bureau régional de la MINUSMA, Mme Fatou Thiam.

Avec le général Givre, Mme Thiam a discuté de la situation générale dans le centre du Mali, avant de l’introduire chez le gouverneur de la région de Mopti, le colonel-major Abass Dembélé.

 

LAYA DIARRA 

Source: Le Soir de Bamako

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.