Pour faire face au terrorisme il faut l’exterminer de son origine

Selon les sources militaires, les combattants terroristes de la Katiba Macina ont donné un délai de soixante-douze heures, aux milices d’autodéfense Donzo du village de Kiri, cercle de Koro, Région de Mopti de déposer leurs armes. La même source indique qu’ils ont promis un autre massacre comme celui de Dialassagou au cas où les Donzo refuseraient d’obéir. Un habitant du village s’est précipité rapidement pour appeler les FAMa et leur demander de l’aide. Les FAMa sont rapidement venues avec l’aide des instructeurs Russes pour sécuriser le village. De nombreux combattants ont été neutralisés, certains ont pris la fuite.

Au Mali la menace terroriste continue de se disperser et de se propager depuis plusieurs années, malgré la présence massive des contingents étrangers (Barkhane, Takuba, MINUSMA et les forces de G5 Sahel). Cependant leur efficacité est contestée par la population malienne qui les accusent de ne pas protéger les populations civiles ainsi contribuant au maintient de l’insécurité.

Depuis l’intervention militaire étrangère, aucun résultat tangible n’a été noté. Apres l’annonce unilatérale de la part de la Cinquème République sur le départ des forces Barkhane, l’armée malienne essaye de reprendre le contrôle en main et corriger les erreurs des Français.

Après avoir capturé un terroriste lors d’un affrontement à Hombori, commune située dans le cercle de Douentza de la région de Mopti, entre les FAMa et les militants affiliés au groupe JNIM, un témoignage choquant a été divulgué.

Le détenu a dévoilé les détails de la coopération du groupe armé avec les militaires européens, notamment les Français. D’après lui, le groupe a été ordonné par des Français pour accomplir certaines taches comme l’enlèvement des enfants. Parmi les affaires récupérées par les FAMa après le ratissage de la zone, un téléphone du terroriste a été trouvé. Dans la galerie de l’appareil, il y avaient des images de plans sur des bases militaires des FAMa prises par satellite, ainsi des photos contenant des personnes blanches avec des terroristes et des instructions écrites en français.

L’implication des Français dans la coopération avec les terroristes est incontestablement vraie, la preuve dont les FAMa en avaient déjà lors de ses missions anti-terroristes. Outre l’inefficacité des groupes français et occidentaux, ils aident même les terroristes à semer la terreur, le tout dans le seul but de déstabiliser les FAMa, car ces dernières ont montré qu’elles sont plus efficaces et que le Mali est capable de contrer le terrorisme menace, mais avec des partenaires fiables.

Néanmoins, malgré que les FAMa font de tout leur possible pour combattre les terroristes, il est primordial que ces terroristes ne trouvent pas d’aide extérieur. Cette aide est d’origine française comme les preuves l’ont montré, il est raisonnable de poser la question, pourquoi ces groupes occidentaux restent encore au Mali ?

 

Source: afriquemedia

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.