Nord du Mali : Tensions entre les groupes armés

Simple crainte ou une réalité, les informations fusent sur  toutes les lignes depuis la semaine dernière faisant l’objet d’une accusation à l’encontre des groupes pro-Bamako à savoir le Gatia et CSA. Les ex-rebelles de la CMA et une partie de la population accusent ces groupes d’avoir volé des véhicules et des motos à des habitants de Tidarmène une localité de la zone de Ménaka.

combattant terroriste djihadiste rebelle touareg cma bandit arme gatia mnla hcua ville nord mali kidal gao affrontement entrainement militaire lance roquette

Les faits se sont déroulés dans la région de Ménaka , la semaine dernière où les ex-rebelles de la Coordination des mouvements de l’Azawad, ainsi que des habitants de la localité accusent le Gatia et la CSA d’avoir volé cinq véhicules et des trentaines de motos. Chose que l’autre camp c’est-à –dire les groupes pro-Bamako ont démenti et tenté d’apporter une réponse. Selon les accusés aucune violence n’a été commise à l’encontre des civiles. Les véhicules et motos, selon eux, ont été récupérés n’ont pas à des civiles, mais plutôt aux combattants  d’Ansar-dine. Ces accusations arrivent au moment où l’Etat malien vient d’installer des autorités intérimaires dans la partie  septentrionale.

Ces actions se sont déroulées au moment où un convoi de la CMA avait quitté Kidal pour rejoindre un site de cantonnement proche de Tidarmène, a expliqué une source au sein des autorités maliennes et qui travaille à la mise en œuvre de l’accord de paix dans la région. Cette accusation est-elle une simple méfiance entre les groupes signataires de l’accord ou une réalité qui existe ? Affaire à suivre.

Amadou Kodio

Source: La Lettre du Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *