Nord du Mali : Les ex-rebelles minimisent les vols au sein du Moc

Dernièrement, on a assisté à des cas de vols de véhicules du Moc. Du côté des ex-rebelles, on minimise l’impact de ces vols sur le processus de DDR.

armee-malienne-soldat-militaire-fama-mnla-cma-minusma-patrouilles-mixtes-mecanisme-operationnel-cordination-moc-nord-mali

« Non pour moi, un vol de véhicule ne peut pas remettre en cause le processus. Au contraire, c’est ce qui doit nous permettre de tirer des leçons pour qu’on puisse aller rapidement vers le DDR parce que c’est des pratiques, aujourd’hui, ceux qui le font ont sûrement quelque chose derrière la tête. Maintenant il faut qu’on mette fin à tout ça et le DDR, est une étape importante qui nous permet d’être à l’abri de ces vols », a soutenu le porte-parole de la Coordination des Mouvements de l’Azawad,  Ilad Ag Mahmoud.

Mardi dernier,  dans les environs de 11 heures, un véhicule de police militaire du MOC a été vole dans la ville de Gao par un élément du MOC. Il est issu de la coordination des mouvements de l’Azawad (CMA). Ce fait n’est pas isolé.

En effet, deux combattants du Mécanisme opérationnel de coordination (MOC) avaient  été arrêtés et “molestés”, lundi 3 avril dernier, dans une tentative de braquage au quartier Sossokoïra de la ville de Gao, avait rapporté nos confrères de Sahélien.com.

Multiplication de vol

La vidéo avait  fait le tour des réseaux sociaux. L’un couché par terre, immobile et les mains ligotées derrière le dos. L’autre, le visage ensanglanté, tente de donner des explications peu audibles dans la vidéo. Il s’agit de deux jeunes combattants du mécanisme opérationnel de coordination, cet organe de l’accord de paix censé effectuer des patrouilles mixtes avec l’armée pour sécuriser le nord du Mali.

Au sein du mécanisme opérationnel de coordination, un responsable contacté par Sahelien.com affirme qu’il est possible de les “exclure”, assurant que le MOC est ” régi par la discipline militaire.”

Le vol du mercredi intervient après l’enlèvement d’un véhicule du MOC, en mars dernier  toujours à Gao, par un chauffeur même du mécanisme opérationnel de coordination issu des rangs de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA).

MD

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *