MULTIPLICATION DE LA VIOLENCE A GAO – UN ÉLEMENT DU GROUPE D’AUTODEFENSE GANDAKOY TUÉ PAR UN JEUNE ARMÉ

En effet le Mali, à l’instar des autres pays sahéliens depuis 2012, est confronté à des problèmes sécuritaires sans précédent. Le nord Mali est fragilisé par plusieurs facteurs notamment : le désengagement de l’État malien et des carences de développement qui ont nourri bien des frustrations ; le développement de toutes sortes de trafics (drogues, traite des migrants transnationaux, armes, véhicules, cigarettes) ; la présence d’Al Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) qui a transformé certaines zones de la région en sanctuaires où ces groupes retiennent des otages. 

Et le besoin de sécurité s’y pose avec acuité, tant dans ses centres urbains que dans ses milieux ruraux au regard des différentes attaques commises çà et là. La ville de Gao regagnée par la violence est mouvementée pour le moment à cause de certains faits. Hier dimanche matin aux environs de 10h, un élément du groupe d’autodéfense Gandakoy en fraction devant les boutiques du commerçant ITI Cissé en plein marché de Gao, a été tué par un jeune armé sur une moto.

Après avoir accompli son forfait l’assassin a été pourchassé par les jeunes du quartier, et rattrapé à peu près huit cent mètres du lieu de l’assassinat. Il a été pris et brûlé. Les deux corps sont à l’hôpital de Gao. Selon d’autres sources les dispositifs sécuritaires déployés devant certains bâtiments dans le centre-ville de Gao sont remarquables. L’objectif était (…)

RETROUVEZ L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU LUNDI 17 AOÛT 2020

Alpha C. SOW et GAO INFOS-

NOUVEL HORIZON

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *