MINUSMA : Le nombre de militaires allemands augmenté

Le Parlement allemand a donné son feu vert, en faveur de l’élargissement de la présence militaire allemande. Un millier de militaires de la Bundeswehr sera ainsi présent au Mali dans le cadre de la Minusma.
Mahamat Saleh Annadif patron chef representant secretaire nations unie onu minusma
 
Le Parlement allemand a voté jeudi 26 janvier, en faveur de l’élargissement de la présence militaire de la Bundeswehr au Mali. Suite à cette décision,  les militaires allemands seront au total 1 000 soldats qui seront déployés dans notre pays contre 650 personnes.
Les troupes allemandes prévoient de prendre en charge les responsabilités de sauvetage au sein de la mission de la Minusma.
Vendredi, le premier des huit hélicoptères supplémentaires devrait être déployé. Les troupes allemandes sont déjà en charge de la collecte d’informations via des vols de drones.
La mission de l’ONU compte actuellement plus de 12 000 soldats. La plupart d’entre eux proviennent d’Afrique, tandis que des pays européens, comme la France, les Pays-Bas ou l’Allemagne, ont fourni la majorité du matériel, comme les drones et les hélicoptères, ainsi qu’une minorité de soldats. Avec ce déploiement, le contingent Allemands au Mali dépassera tous les pays européens engagés aux côtés du Mali dans le cadre de la Minusma.  
L’opération du Mali est considérée comme l’une des missions les plus dangereuses de l’Onu. Plusieurs groupes rebelles, certains islamistes et le gouvernement malien se battent depuis longtemps plusieurs années pour contrôler le nord du pays.
La dernière en date est un attentat kamikaze perpétré contre un camp du Moc à Gao et qui a fait plus de 80 militaires des groupes armés, de l’armée malienne et plus de 100 blessés.
Aux dernières nouvelles, on apprend que des forces de l’Opération Barkhane ont arrêté trois personnes dans le cadre de l’enquête sur l’attentat-suicide contre le camp du Moc.
Al-Qaïda au Maghreb islamique à travers Almourabitoune a déclaré que cinq de ses combattants ont mené l’attaque du  18 janvier sur le camp  du Moc.
A.S.
Source: lesechos
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *