Marche pacifique à Gao transformée en drame !

L’ensemble de la jeunesse de Gao a organisé une marche pacifique dans l’intention d’attirer l’opinion publique malienne et internationale sur des actes de la MINUSMA qu’ils jugent anormaux dans leur ville.

manifestation marche protestation foule violence jette pierre minusma nord mali gao tombouctou kidal

Une jeunesse émouvante, forte, capable se souciant de  la clarté de la situation qui prévaut dans  leur ville (Gao)  a  montré  son indignation à la MINUSMA. La zone tampon  de sécurité aux alentours de Tabankort, décrétée  par la MINUSMA  pour  chasser les groupes armées pro maliennes dans le cadre de  la sécurisation, a été décrié par les jeunes. De même, elle  n’est pas partagée par la population civile de Gao. La dite marche des jeunes de Gao était calme, sereinejusqu’à ce qu’ils arrivent à la place de la MINUSMA.

C’est  là-bas que tout a  commencé. Les jeunes ont tenu  leur ordre du jour de la marche (pour évoquer  les derniers évènements qui se sont passés  à Gao, montrer leur indignation à la MINUSMA face à ces problèmes.). Mais malheureusement,  ils se comprendront pas, la
tension est  montée  des deux cotés. Ainsi,  la force onusienne  a déclenché  les gaz lacrymogènes.  Pire, il y a eu des tirs avec des balles réelles. Puis la marche est devenue chaotique, dramatique.
Trois  morts et 11 blessés vers 11h sont recensés à  l’hôpital de Gao qui était saturé par la présence des victimes et leurs parents.  Fort heureusement après les évènements,  le représentant adjoint de la MINUSMA  a évoqué  sa forte désolation, ses condoléances  et bonne guérison  aux familles les plus attristées et  prôné  un cesser-le–feu. Tout en souhaitant  un climat adouci dans l’immédiat. Le ministre de la défense et des anciens combattants a lui aussi présenté, au nom du gouvernement ses condoléances et prompt rétablissement  aux familles des victimes. Il a  engagé  la responsabilité de la MINUSMA pour le  respect des accords et l’orienté à ses objectifs  premiers qui sont entres autres : la protection de la population le maintien  de la paix et de la sécurité à Gao et toutle nord du Mali , pour éviter un tel comportement ignoble.

    Bassala Touré, stagiaire

source : La Nouvelle Patrie

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.