Mali: Une réunion à Alger pour sauver l’accord de paix !

Les groupes armés du Nord, signataires de l’accord de paix de 2015, estiment que la partie gouvernementale n’est pas suffisamment engagée dans l’application de cet accord. Ils demandent depuis le 10 décembre une réunion « en terrain neutre », hors du Mali.

L’Algérie, cheffe de file de la médiation internationale pour l’accord de paix malien, pourrait organiser cette réunion. Depuis plusieurs semaines, les discussions sont intenses entre les différentes parties. Lundi, les ministres maliens de la Réconciliation nationale, le colonel Ismaël Wagué, et des Affaires étrangères, Abdoulaye Diop, étaient à Alger, où ils ont rencontré le président algérien Abdelmadjid Tebboune.

La délégation gouvernementale malienne qui s’est rendue à Alger était porteuse d’un « message » du président de transition, le colonel Assimi Goïta, au président algérien Abdelmadjid Tebboune. Sa teneur n’a pas fuité mais le ministère de la Réconciliation, en charge de l’accord de paix, mentionne dans son communiqué des échanges en vue du « renforcement de la cadence de mise en œuvre de l’accord » de paix.

Les autorités maliennes de transition ont-elles finalement accepté ou définitivement rejeté cette réunion en terrain neutre sollicitée par les groupes armés signataires ? Joints par RFI, les départements de la Réconciliation nationale et des Affaires étrangères n’ont pas précisé. La semaine dernière en tous cas, le chef de la diplomatie algérienne Ramtane Lamamra était reparti de Bamako sans leur consentement.

Source : africanmanager

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.