Mali : Un dissident du MNLA crée une Coalition du peuple de l’Azawad

Selon cet ancien haut cadre du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA ), ce mouvement politico militaire qui compte le plus de combattants militaires dans la partie nord du pays, se démarque du MNLA même si le combat politique demeure identique.

Ibrahim Ag Mohamed Assaleh chargé relations extérieures mouvement national liberation azawad mali

 

«Ce qui nous oppose au MNLA , c’est la non maturité politique. Nous avons des divergences de vue sur la sortie de crise», a déclaré le président de la CPA .

Pour lui, le MNLA a un esprit de va-t-en guerre qui n’est pas propice pour des discussions apaisé en vue d’un accord avec Bamako.

«On ne peut pas se battre pour mourir, on se bat pour vivre. C’est connu !», s’est il exclamé, appelant «les mouvements touaregs de l’Azawad à créer des conditions pour une vie meilleure».

Toutefois, a-t-il indiqué, le CPA est le mouvement qui a le plus de combattants militaires, qui sont dans les régions de Tombouctou, Kidal et Gao, et auxquels s’ajoutent les combattants des tribus du cercle d’Ansongo.

Du reste, la nouvelle coalition affirme compter environ 8000 combattants.

En outre, plusieurs anciens membres du MNLA , du Mouvement arabe de l’Azawad (MAA), et du Haut conseil pour l’Unité de l’Azawad (HCUA) ont rejoint la CPA , a ajouté M. Assaleh.

Lançant un appel à tous les mouvements de l’Azawad l’union autour de la CPA , il a la poursuite des discussions autour de l’accord de Ouagadougou pour une sortie de crise apaisée au Mali.

Initialement prévu pour être annoncée depuis Alger, c’est finalement à Hassi Labyad, en plein milieu du désert, à 350 kilomètres au nord-ouest de Tombouctou, que la Coalition du peuple pour l’Azawad a été lancée mardi dernier.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *