Mali : l’adjoint au maire de Wouro-Mody abattu par des jihadistes

L’adjoint au maire de Wouro-Mody est passé de vis à trépas par le fait d’hommes armés qui l’ont mitraillé. Ce tragique évènement s’est produit alors que l’élu local se trouvait en pleine campagne, ce lundi 11 juillet. Entre effroi et émoi, la population de la région centrale deMopti s’en remet aux autorités.

Un adjoint au maire mitraillé par des terroristes

L’adjoint au maire de la commune de Wouro-Mody (Mopti) a été abattu, hier, par des assaillants non encore identifiés. Alors qu’il se trouvait dans son champ, les quidams ont fait irruption et l’ont froidement assassiné. Ainsi que le confirme une source sécuritaire, sous couvert de l’anonymat : « Lundi matin, des terroristes ont abattu l’adjoint au maire de la commune de Wouro-Mody. » Se serait-il trouvé au mauvais endroit au mauvais moment ? À en croire un témoin, encore sous le coup de l’émotion, ces hommes armés ont criblé l’élu de balles avant de repartir avec son téléphone portable. « Nous avons vraiment peur pour notre sécurité », bredouille-t-il.

La mort de Kola H. Dia vient ainsi poser l’épineux problème de l’insécurité galopante au Mali. Si les autorités elles-mêmes ne sont nullement épargnées, combien plus forte raison le citoyen lambda ? Toute la population malienne semble donc être à la merci de ces terroristes qui sèment une véritable terreur au Maliba.

Notons que c’est dans cette même zone que des Casques bleus togolais ont été récemment abattus. Le président Ibrahim Boubacar Kéita ainsi que l’ensemble des forces internationales sont donc interpellés afin de faire de la sécurité au Mali, leur principal cheval de bataille. Même si plusieurs initiatives sont prises en ce moment, il n’en demeure pas moins que les groupes armés jihadistes ne cessent de multiplier leurs attaques. Jusqu’à quand cette défiance à l’autorité de l’État prendra-t-elle fin ?

 

Source: afrique-sur7

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.