Mali : La Plateforme accuse la CMA d’assassinats et d’enlèvement

Les mouvements de la plate forme du 14 juin d’Alger 2014 ont le regret d’informer l’opinion nationale et internationale et en particulier le chef de file de la médiation internationale et son équipe, ainsi que le Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies, que dans la nuit du 28 au 29 Mai, le chef de village du Bishékou (Thiessou-Koray) Mohamed Elmehdi Ag Mohamedoun dans la Commune rurale de Essakane cercle de Goundam, Région de Tombouctou, a été froidement assassiné par des éléments identifiés comme étant de la CMA.

maitre Harouna Toureh avocat juriste défenseur porte parole mnla azawad toaureg independaliste negociation pourparles paix

Dans la même foulée, son jeune frère Alhousseini Ag Mohamedoun  a été grièvement blessé. On note également des pillages et des exactions à Zouera et Bankor.

Par ailleurs dans la même journée du 30 Mai 2015 des éléments de la même coordination ont enlevé le chef de la fraction Idorfane  Mr Mohamed Oufène Ag Chabba de la  commune rurale de Tin Hama cercle d’Ansongo Région de Gao. On ignore le sort qui lui a été réservé.

Ces actes sont des violations très graves du droit international.

La plate forme demande une implication plus rigoureuse de la MINUSMA pour faire cesser ce nouveau mode opératoire de la violence sur les populations civiles

Alger le 30 Mai 2015

Pour la plate forme

 

Maître Harouna Toureh

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.