Mali : la MINUSMA appelle l’armée et les groupes armés à la retenuesuite aux récents affrontements

La Mission de maintien de la paix de l’ONU au Mali (MINUSMA) appelle l’armée malienne et les groupes armés à la retenue suite aux affrontements du week-end dernier qui ont fait plusieurs morts dans le nord et le centre du pays.

soldats ghaneens deploiement minusma casque bleu

Dans un communiqué publié mardi soir, la MINUSMA indique qu’ elle « a pris une série de mesures visant à établir les faits et à apaiser les tensions », suite aux deux affrontements enregistrés dimanche.

L’un des affrontements a fait un mort et une vingtaine d’ arrestations (côté groupe armé) dimanche dans la localité de Boulkessi, cercle de Douentza dans le Gourma, et l’autre, deux morts et quatre blessés parmi les militaires maliens à Almoustrate, dans la région de Gao (nord).

Selon le communiqué de la MINUSMA, des casques se sont déployés dès lundi sur la localité de Boulkessi et le commandant du secteur de Tombouctou s’est rendu sur place pour appeler à la retenue ».

Du côté de Gao, la MINUSMA souligne qu’une équipe mixte d’ observation et de vérification se rendra mercredi dans la région dans le but de vérifier les faits sur le terrain et de faire rapport à la commission technique mixte de sécurité qui se réunira à Gao dans les prochains jours sous la présidence du commandant de la force de la MINUSMA.

Cette commission est composée de représentants du gouvernement malien, du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) et du Haut Conseil pour l’unité de l’Azawad (HCUA), du Mouvement arabe de l’Azawad ou MAA (Coordination et Plateforme), de la Coalition du peuple pour l’Azawad (CPA, une dissidence du MNLA) et de la Coordination des mouvements et forces patriotiques de résistance (CMFPR ou groupe d’auto-défense), ainsi que ceux de la Mauritanie, du Burkina Faso, du Tchad, du Niger, du Nigeria et de l’Algérie.

Depuis juillet, le gouvernement malien et ces différents groupes armés sont engagés dans un processus de négociations devant aboutir à un accord de paix global et définitif.

Dans l’attente des rapports établissant les faits, la MINUSMA  » appelle toutes les parties à faire preuve de retenue et de responsabilité pour assurer les conditions nécessaires aux succès des pourparlers de paix d’Alger et la stabilité dans le nord du pays », conclut le texte. F

Source: Agence de presse Xinhua
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.