Mali : La France menacée par les Mourabitounes de l’Azawad

Mokhtar Belmokhtar, also known as 'the one-eyed',  who broke away from Aqim to form al-Mulathamin

Le Groupe des Mourabitounes de l’Azawad, organisation terroriste a menacé de s’en prendre aux intérêts de la France et ses alliés si l’opération Serval dans le nord du Mali ne prenait pas fin immédiatement. C’est à travers un communiqué cité samedi par l’Agence de Nouakchott d’Information (ANI), qu’elle a fait connaitre ses intentions.

C’est en aout 2013 que le groupe Mourabitounes a vu le jour, suite à une alliance scellée entre les « Moulathamounes » et le Mouvement pour l’unicité et le Jihad en Afrique de l’Ouest (MUJAO).

Dans ce communiqué, la France est accusée de recourir à « l’intimidation, à l’humiliation, et au massacre des populations » et qu’elle a toujours tout « fait pour contrecarrer le pouvoir islamique dans l’Azawad » et donc elle et « son peuple subiront les conséquences de leur agression à l’image de l’Union Soviétique vaincue par les moujahidines en Afghanistan ».

Le communiqué fait un bilan des actions des moujahidines au cours de l’année 2013, en faisant ressortir les « nombreuses opérations de prises d’otages occidentaux exécutées par les Moulathamounes et le MUJAO, séparément avant de s’unir en août dernier pour agir ensemble ». Le cas du complexe gazier de Tiguentourine (Algérie) est cité pour édifier ces propos. Selon le communiqué, la prise d’otage est intervenue « en représailles à l’ouverture de l’espace algérien aux forces aériennes françaises pour bombarder l’Azawad ».

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *