Mali: la force française Barkhane a quitté la base de Tessalit

L’état-major français a annoncé le mardi 16 novembre 2021, le retrait de la force Barkhane de la base de Tessalit dans le nord du Mali, précisant que ce retrait s’inscrit dans le cadre de la restructuration de ses opérations au Sahel.

«Après celle de Kidal, l’emprise occupée par la force Barkhane à Tessalit a été transférée le 13 novembre aux Forces armées maliennes (FAMa)», informe un communiqué de l’état-major français qui note que les derniers soldats français ont quitté le site le 15 novembre.

La note explique par ailleurs, que «ce transfert a été progressif, maîtrisé et étroitement coordonné avec les FAMa et avec la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma), dont un contingent de plusieurs centaines de militaires est déployé en permanence à Tessalit».

Depuis juin 2021, la France a entrepris de réorganiser son dispositif militaire de lutte contre les djihadistes au Sahel. Cette restructuration des opérations de l’Armée française implique le retrait progressif des troupes des bases les plus au Nord du Mali, notamment Kidal, Tombouctou et Tessalit. Dans cette dynamique, il ne reste que la base de Tombouctou où Barkhane est toujours présente, puisque  celle de Kidal avait été rétrocédée aux Maliens mi-octobre 2021.

Ce nouveau dispositif prévoit également une réduction des effectifs des hommes au Sahel d’ici 2023. Il s’agit par exemple d’une revue d’effectifs à 2500-3000 hommes, contre plus de 5000 soldats aujourd’hui présents dans la région.

Par Wakat Séra

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.