Mali: attaque contre des postes de l’armée à la frontière avec le Burkina Faso, deux civils tués

Bamako, 01 oct 09:47 – (Agence Nova)– Au moins deux civils sont morts dans une double attaque de miliciens présumés djihadistes contre deux positions de l’armée malienne. Selon des sources citées par les médias locaux, les attaques auraient eu lieu dans les villes de Mondoro et de Boulkessy, à la frontière avec le Burkina Faso. 

L’armée a confirmé les attaques sur Twitter sans préciser le nombre de victimes. La violence islamiste au Mali et dans le nord du Burkina Faso a augmenté ces derniers mois. Des centaines de morts ont été enregistrées depuis le début de l’année et plus de 150 000 personnes ont été déplacées par des attaques qui se sont propagées dans toute la région du Sahel.

Pour tenter de lutter contre l’insécurité, En septembre dernier, les dirigeants des pays de l’Afrique de l’Ouest ont tenu un sommet extraordinaire à Ouagadougou après quoi ils ont annoncé l’allocation d’un milliard de dollars à la lutte contre le terrorisme dans la région du Sahel. Au Burkina Faso, selon les estimations, plus de 300 000 personnes seront forcées de se déplacer d’ici la fin de l’année, tandis qu’au Mali, en plus des 310 000 réfugiés déplacés et officiellement enregistrés, 920 écoles étaient encore inactives à la fin de l’année scolaire 2018-2019. dans les régions touchées par la crise.

 

(Agence Nova)

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *