Le renseignement, le nerf de la Guerre

A quand notre cyberguerre contre les positions du MNLA sur internet et sur les réseaux sociaux ? Combien  de sites de désinformation animés par le MNLA existent-t-ils encore et depuis toujours  sur internet ? N’est il pas temps de réfléchir à une  riposte contre ces media de la haine. A la guerre comme à la guerre la maitrise de l’information et de la communication est la clef du succès.

mnla rebelle touareg independanliste bandis armee mouvement combattant arabe nord mali azawad patrouille desert

Les réseaux sociaux comme Facebook, Twitter sont utilisés par ces terroristes pour s’organiser et diffuser de fausses informations sur la situation au Mali. Ils utilisent nos réseaux téléphoniques Orange et Malitel et les faisceaux satellitaires connus pour communiquer. Dans le cadre de la lutte contre le terrorisme international il est possible de saisir les compagnies satellitaires Thuraya ou Iridium  pour traquer ces malfrats au col blanc. Il existe aussi des canaux satellitaires payants pour les armées  pour le contrôle des espaces aériens nationaux. Et mieux pourquoi le Mali ne s’achèterait-t-il pas des drones pour assurer sa sécurité ? Pourquoi notre armée n’utilise-t-elle pas encore les balises de géolocalisation pour équiper  les équipements militaires civils  du commandement au nord de sorte que si ils arrivaient à être volés  par le MNLA qu’on puisse les suivre  et les traquer jusque dans leur tanière ? Pourquoi notre armée ne dispose-t-elle pas encore d’une base de données ADN des éléments rebelles qui ont intégré nos forces armées de sécurité ? Pourquoi il n’y a pas encore de fichier FAED/AFIS dans ce pays ? Disons tout haut ce que tout le monde pense tout bas. De l’indépendance à nos jours seules deux ethnies ont porté et continuent de porter les armes contre la République. Au nom de quelle réconciliation devons nous continuer à blanchir leur crime dans nos forces armées et de sécurité ?  C’est un devoir pour tout citoyen attaqué militairement de se défendre par les armes. Et pourquoi ne pas faire revivre le Ganda Koy ? Pourquoi pas   » Une famille du nord, Un kalachnikov »   pour la sécurité ? La plus vielle démocratie du monde autorise le port d’arme pour tout citoyen pourquoi pas au Mali.

O’BAMBA

source :  [email protected]

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.