Le Mali reçoit de nouveaux appareils de guerre de la Russie

La junte malienne a réceptionné jeudi une nouvelle livraison de plusieurs avions et hélicoptères de guerre livrés par la Russie, son nouveau grand allié militaire et politique, a constaté un correspondant de l’AFP. Le correspondant de l’AFP a dénombré au sol et dans les airs dix appareils, huit avions et deux hélicoptères, lors de cette cérémonie à laquelle ont pris part l’ambassadeur russe Igor Gromyko et le chef de la junte malienne, le colonel Assimi Goïta. La livraison se composait de Soukhoï Su-25, avion d’attaque au sol et de soutien rapproché de conception soviétique, et d’Albatros L-39, appareil de conception tchèque initialement destiné à l’entraînement mais souvent employé comme avion d’attaque, a indiqué l’armée malienne.

Propagation djihadiste

Il y avait aussi des Mi-8, hélicoptère polyvalent également de conception soviétique servant au transport de troupes et de matériel et pouvant être armé pour appuyer les soldats au sol. Les officiels maliens n’ont pas précisé eux-mêmes combien d’appareils étaient réceptionnés. C’est la dernière livraison du genre rendue publique par les autorités. De semblables avaient eu lieu en mars et août 2022. Les autorités disent acheter les appareils, mais n’ont jamais fourni plus de précisions, sur les montants par exemple. Le Mali est en proie depuis 2012 à la propagation djihadiste et à une grave crise non seulement sécuritaire, mais aussi politique et humanitaire. Les colonels qui ont pris le pouvoir par la force en 2020 ont poussé à la rupture de l’alliance militaire avec la France et ses partenaires en 2022, et se sont tournés vers la Russie.

De multiples sources rapportent que la junte a commencé à faire venir dès fin 2021 le groupe paramilitaire russe Wagner, aux agissements décriés dans différents pays. La junte dément et invoque un partenariat de longue date ravivé avec la Russie et son armée. La junte revendique d’avoir repris l’initiative contre les djihadistes. Des experts contestent ses proclamations militaires. Le chef d’état-major de l’armée de l’air, le général de division Alou Boi Diarra, a parlé de «montée en puissance» au cours de cette cérémonie de livraison de matériel russe qui est «presque devenue une routine».

Les forces maliennes «ont connu, lors des deux dernières années, une dynamique de renforcement, de modernisation et d’équipement sans précédent», a-t-il dit. Les appareils livrés ont pour vocation d’appuyer les troupes au sol, là où se livre le combat contre les djihadistes, a-t-il dit. Ils permettront à l’armée d’étendre son rayon d’action et de frapper rapidement des ennemis pratiquant surtout l’attaque surprise et le repli avant toute riposte, a dit l’armée.

Source: lefigaro

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.