Le deuxième tour des élections législatives marqué par des incidents au Nord: La tenue du scrutin empêchée dans au moins une dizaine de localités

Les opérations de vote au compte du second tour des législatives ont été émaillées d’incidents, hier dimanche, dans certaines localités du pays. Des individus armés non identifiés, qui ont menacé de sévir contre la population locale, ont empêché la tenue de ce scrutin.

 

A la veille de ces législatives, notamment entre Gossi et Adiora, dans le cercle de Gourma Rharouss, le matériel électoral a été attaqué et brûlé par des hommes armés dans la région de Tombouctou. Toujours dans la même région, les localités de Sinam et Dougouradji, dans la commune de Tienkour (cercle de Diré) n’ont pas non plus connu de vote à cause de la présence d’hommes armés.

Dans la région de Gao, les localités de Talataye, Ouatagouna et la commune de Gabéro n’ont pas également participé aux opérations de vote.

A DIARRA

Source : l’Indépendant

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *