L’armée renforce ses positions à Léré

La ville de Léré a été le théâtre de violents combats entre les Forces armées maliennes et les rebelles de la Coordination des mouvements de l’azawad (CMA), hier mercredi en début d’après-midi.

force armee malienne soldats militaire patrouille nord mali gao tombouctou kidal

« Les Forces armées maliennes contrôlent la situation. Les assaillants délogés sont en déroute vers Fassala et négocient le ralliement de la katiba Almourabitoune à leur cause » a indiqué le colonel Souleymane Maïga, directeur de l’information et des relations publiques des armées (DIRPA) à sahelien.com

Il y a eu des tirs sporadiques dans la nuit indiquent des habitants. « Nous entendions des coups de feu jusqu’à 8 heures ce matin. Actuellement, il y a une accalmie. L’armée est en train de poursuivre son opération de ratissage pour déloger les derniers combattants » a confié Ousmane Abdoulaye, sous-préfet de Léré contacté par sahelien.com.

Ce matin, les habitants ne sont plus terrés chez eux, comme hier. « La population sort peu à peu pour constater les dégâts et vaquer à ses occupations », témoigne un autre habitant.

En attendant un bilan définitif, l’armée déplore 4 à 5 blessés dans ses rangs et des renforts sont toujours en cours, selon la DIRPA. Pas de bilan disponible du côté des groupes armés pour le moment.

La situation est calme à Goundam ce jeudi après l’assassinat de deux militaires et un civil, hier mercredi à l’aube.

C’est le calme également à Ménaka qui est sous le contrôle du Groupe autodéfense imaghad et alliés (GATIA) depuis lundi dernier et qui assure la protection de la population.

Sahelien.com

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.