La MINUSMA explique son travail à Tombouctou

Ce mardi 4 février 2014 s’est tenue dans la salle de conférence de la mairie de Tombouctou une rencontre d’information sur le mandat et les missions des sections substantives de la MINUSMA dans la région de Tombouctou.

IBRAHIM BOUBACAR KEITA IBK albert koenders minusma

Cette rencontre, organisée par la Section de l’information publique, a réuni les chefs des quartiers de Tombouctou et les représentants de l’Association GABVI (Groupe d’Action pour Barrer la Voie à l’Injustice). La MINUSMA était représentée par des personnels des sections Justice et correction, Droits de l’homme, Affaires civiles, Affaires politiques et Police des Nations Unies.

 

Au total, 17 participants ont ainsi pu se rencontrer pour aborder des questions diverses telles que la sécurisation de l’axe Tombouctou-Douentza, le fonctionnement de l’administration malienne à Tombouctou ou encore la réhabilitation du patrimoine culturel de Tombouctou.

 

Selon M. Diadié Hammadoune, porte-parole de GABVI, « Toutes ces préoccupations ont été portées à la connaissance du Conseil de sécurité de L’ONU lors de sa visite à Mopti le 1er février 2014, et relayées auprès des autorités maliennes ».

 

La reprise de négociations et le dialogue inclusif, la réconciliation, ainsi que la collaboration entre les forces de police de la MINUSMA et les chefs des quartiers de Tombouctou ont été les points d’orgue de cette session d’information.

 

Pour étayer les propos des participants, des copies de l’accord de Ouagadougou et de la résolution du Mandat de la MINUSMA avaient préalablement été distribués.

 

Les chefs de quartier ont profité de cette rencontre pour faire part de leurs préoccupations principales que sont la nécessité d’ouvrir des écoles et des centres de santé dans les communes rurales, le renforcement de la politique de communication de la MINUSMA vis-à-vis de la population locale et la faiblesse de l’administration présente dans la ville. Ils ont enfin exprimés le souhait de voir des patrouilles mixtes des forces de l’ordre maliennes et de la MINUSMA après la tombée du jour.

 

Cette rencontre a permis une meilleure compréhension du mandat et de la Mission des Nations Unies par les chefs de quartiers et la notabilité, qui à leur tour feront la restitution aux membres de la communauté.

 

Source: minusma.unmissions.org

 

SOURCE: Autre Presse

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *