La MINUSMA appelle le gouvernement et les groupes armés à la retenue, suite à l’incident survenu jeudi à Kidal

Ahamada Ag Bibi rébellion séparatiste touareg Azawad HCUA M. Jean Bosco MINUSMA)

BAMAKO – La MINUSMA a condamné fermement vendredi les violences qui se sont déroulées jeudi à Kidal précédant l’arrivée de la délégation gouvernementale menée par le Premier ministre malien Oumar Tatam Ly, a-t-on appris ce jour de sources officielles.

Dans un communiqué rendu public vendredi en fin de matinée, la MINUSMA ”déplore le fait que des incidents sérieux aient eu lieu à l’aéroport de Kidal et ce, malgré le plan de sécurité coordonné mercredi par le gouvernement malien en coopération avec la MINUSMA et avec le soutien de la force Serval (..)”.

Pour sa part, le gouvernement malien à travers un communiqué rendu public jeudi soir, s’est ”étonné de l’absence de mise en place, par la Minusma, d’un dispositif adéquat de sécurisation de l’aéroport et de la ville, en dépit de son information préalable de l’organisation de cette mission dont elle a assuré le transport’ ‘.

Par ailleurs, il est à rappeler que le 18 juin dernier, un accord préliminaire a été signé à Ouagadougou entre le gouvernement malien et les groupes armés du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) et du Haut conseil pour l’unité de l’ Azawad (HCUA), qui sont alliés depuis mois au Mouvement arabe de l’ Azawad (MAA).

Pour conclure, la MINUSMA ”appelle à la retenue et encourage les parties à revenir à la table de négociation pour continuer les discussions”.

Ce, en vue d’une solution conforme à la résolution 2100 (2013) du Conseil de sécurité et aux engagements, y compris en ce qui concerne les arrangements sécuritaires et les enquêtes, prévus dans l’Accord préliminaire de Ouagadougou.

Source: Xinhua

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *