La France veut « repenser » son engagement militaire en Afrique

Le président français Emmanuel Macron a annoncé mercredi son intention de transformer l’action de l’armée française déployée en Afrique. Des réformes qui affecteraient notamment l’engagement du pays au Sahel.

Alors que le retrait de la force Barkhane du Mali se poursuit, le président français a plaidé pour une présence militaire plus discrète sur le continent africain.

Lors d’une réception organisée au Ministère des Armée, Emmanuel Macron a déclaré vouloir « repenser » la structure, les procédures et la chaîne de commandement d’ici la fin de l’année.

_ »C’est une nécessité stratégique car nous devons avoir des dispositifs (…) moins posés, moins exposés et réussir à bâtir dans la durée une intimité plus forte avec les armées africaines. Reconstruire une capacité plus forte à former »_a déclaré Macron devant une assemblée de ministres et d’officiers supérieurs.

Cette déclaration intervient à la veille de la fête nationale française du 14 juillet, lors de laquelle des milliers de soldats français et alliés défileront sur les Champs-Élysées.

Des soldats d’Estonie, de Lettonie, de Lituanie, de Pologne, de République tchèque, de Slovaquie, de Roumanie, de Bulgarie et de Hongrie participeront au défilé en signe d’unité entre les alliés européens, à la suite de l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

AfricaNews

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.