Kidal : le premier bataillon de l’armée reconstituée attendu début février

Ça y est .On en sait plus sur le déploiement de l’armée malienne reconstituée à Kidal, prévu en ce début février. En effet, le Mécanisme opérationnel de coordination (MOC) de Kidal compte un peu plus de 400 éléments répartis comme suit : 176 éléments des forces armées et de sécurité du Mali, 116 ex-combattants de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) et 112 éléments de la Plateforme.

Depuis plusieurs mois, le retour de l’armée malienne dans l’Adrar des Ifoghas cristallise les débats. En marge du Sommet des cinq pays du G5 Sahel, le président français Emmanuel Macron a rappelé la nécessité du retour de l’administration malienne sur toute l’étendue du territoire malien, notamment à Kidal, berceau de l’insurrection irrédentiste toujours aux mains des ex-rebelles de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA).

La région a la réputation d’être la base arrière de plusieurs mouvements extrémistes, dont Ansardine, le groupe djihadiste dirigé par Iyad Ag Ghaly, un natif de la région.

Cependant, des dizaines d’éléments manquent à l’appel du côté des parties signataires de l’accord à savoir la Coordination des Mouvements de l’Azawad et la plateforme.

La nouvelle armée malienne reconstituée devant faire son entrée à Kidal, devra s’adapter à une menace permanente desterroristes et autres groupes armés extrémistes très actifs et aux modes opératoires sophistiques.

La présence de l’armée malienne à Kidal marquera un tournant dans la restauration de la paix et dans la lutte contre le « terro-banditisme ». Mais c’est avant tout un indicateur diplomatique, pour capter des financements internationaux.

Aly Bocoum

Source: Bamakonews

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *