Kidal : Le JNIM revendique l’attaque ayant conduit à la blessure de 5 soldats français

Le groupe de Soutien à l’Islam et aux Musulmans (JNIM) a revendiqué sa responsabilité dans l’attaque du camp de la MINUSMA à Kidal, hier jeudi, qui a blessé 5 soldats français de l’Opération Barkhane.

Le groupe a déclaré dans un communiqué publié par la Fondation « Zallaqa » son aile médiatique, ce vendredi matin, avoir perpétré cette attaque avec des roquettes tirées sur le camp commun aux casques bleus de la MINUSMA et les soldats français de Barkhane.
Elle a indiqué que l’attaque avait été couronnée de succès malgré les mesures de sécurité strictes prises dans la ville en prévision de la visite du Premier ministre.

Cette revendiqué a coïncidé avec l’arrivée du Premier ministre, Soumeylou Boubèye à Kidal, après qu’il ait été obligé de passer la nuit à Tessalit, suite à la grosse tempête de sable qui s’est déclenchée dans toute la région de Kidal. Il faut dire que Kidal constituait la deuxième étape de tournée de 5 jours que le Premier ministre et sa délégation effectuent dans les régions du Nord et du Centre. A rappeler que depuis mai 2014 suite au voyage mouvementé de l’ancien Premier ministre Moussa Mara ayant conduit au retrait de l’armée à Kidal après des affrontements avec les ex-rebelles, aucune délégation officielle n’a entamé une visite dans la capitale de l’Adrar des Ifoghas.

Par kibaru

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *