Jean-Yves Le Drian : « il y a eu la première patrouille conjointe entre les éléments de la Coordination et ceux de la Plateforme le mardi matin dans la région de Kidal »

Jean Yves drian ministre defense france

C’est un fait dont se réjouit le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian. C’est un bon signe dans la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et réconciliation au Mali, selon lui. Au cours d’une seconde conférence de presse que M. Le Drian a animée au King Fadh Palace de Dakar le mardi 10 novembre 2015, il a expliqué, en répondant à une question, qu’il forme un avis commun avec son homologue malien, Tiéman Hubert Coulibaly (qu’il a rencontré longuement pendant le forum) sur la mise en œuvre des accords d’Alger ou dits accords de Bamako, visant à ce qu’il y ait un processus de désengagement, de désarmement et de réintégration de l’ensemble des groupes qu’on appelle les groupes armés dits signataires. Pour lui, le diagnostic qui est fait par tous les deux est un diagnostic positif, sous la réserve que le processus se mette pleinement en place rapidement. Ça commence par le pré-cantonnement des groupes armés qui jusqu’à présent s’affrontaient, dit-il.

« Et je peux vous dire que ce matin (NDLR mardi), j’ai eu du mal à le croire, à l’imaginer, mais ça s’est fait, une première patrouille conjointe a eu lieu dans la région de Kidal  avec les éléments de la Coordination et les éléments de la Plateforme. Voilà, tout peut arriver s’il y a la volonté derrière », a-t-il fait savoir aux journalistes comme pour dire que ces groupes armés qui se combattaient il n’y a pas longtemps, sont devenues aujourd’hui ‘’amis’’ sur le terrain.

Pour le ministre de la Défense français, les interventions françaises n’ont été les mêmes en Libye qu’au Mali et en Centrafrique. En Libye, la France est intervenue pour éviter des massacres à Bengazy, mais il n’y a pas eu de service post-attaque pour stabiliser le pays. Au Mali et en Centrafrique, il y a eu une intervention, un processus démocratique et politique, la présence des Nations Unies et la formation d’une armée nouvelle.

Lors de sa conférence de presse du lundi, Jean-Yves Le Drian soulignait que les forces françaises et maliennes ont découvert des caches significatives d’armes la semaine dernière dans l’Adrar des Ifoghas.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *