Infrastructures routières et aéroportuaires dans les régions nord du Mali : PLEINE SATISFACTION

Les partenaires au développement ont accepté de financer les six projets dont les études sont terminées et d’aider aux études et au financement des quatre autres

ville nord mali tombouctou gao kidal

La réunion de concertation sur les infrastructures routières et aéroportuaires dans les régions du nord s’est clôturée le 25 mars à l’hôtel Salam de Bamako sur une note de satisfaction des organisateurs.

Durant deux jours, les participants, composés de cadres de l’administration publique, des partenaires techniques et financiers et des experts de la plateforme et de la CMA, ont discuté du volet infrastructures routières et aéroportuaires dans le cadre la mise en œuvre du projet de stratégie spécifique de développement intégré des régions du nord du Mali, conformément à l’Accord pour la paix et la réconciliation. Sur un total de dix projets – cinq dans le domaine des routes et cinq dans le domaine aéroports – la quinzaine de bailleurs de fonds présents va financer à court terme les six premiers projets dont les études sont terminées. Pour les projets restants, les bailleurs de fonds se sont engagés à participer aux études et au financement.

Au final, sur un besoin de financement d’environ 512 milliards Fcfa, le ministère de l’Équipement, des Transports et du Désenclavement a pu réunir 600 milliards Fcfa. On comprend donc la joie du ministre Mamadou Hachim Koumaré qui a remercié les partenaires techniques et financiers pour la marque de confiance à l’égard de notre pays. « Nous remercions nos amis qui ont manifesté leur solidarité et amitié pour nous aider à alléger la souffrance des populations des régions du nord conformément à la volonté du président de la République », a indiqué le ministre de l’Équipement, des Transports et du Désenclavement.

Rappelons que les cinq projets routiers concernent la réhabilitation ou la reconstruction de la route Sévaré-Douentza-Hombori-Gao (577 km), la construction et le bitumage des routes Ansongo-Ménaka-Anderamboukane-frontière du Niger (320 km), Koro-Douentza-Tombouctou (323 km), Bourem-Anefis-Kidal-Frontière Algérie (651 km) et enfin Gao-Bourem-Taoussa (130 km).

Les cinq projets d’aéroport concernent la réhabilitation de l’aéroport de Gao, la construction des aéroports de Kidal, Ménaka, Taoudénit et Tessalit.

Les routes qui vont bénéficier d’investissements immédiats sont les sections Sévaré-Douentza-Hombori-Gao, Bourem-Kidal et Gao-Bourem. Dans le domaine des aéroports, les sites concernés par l’investissement immédiat sont les  aéroports de Gao, de Kidal et de Taoudenit.

En plus des projets présentés, les partenaires techniques et financiers ont manifesté leur intérêt pour la construction d’un pont sur le Niger à Tombouctou, a annoncé le ministre Koumaré.

La présente rencontre s’inscrit dans le cadre de la stratégie spécifique de développement intégré des régions du nord du Mali. Cette stratégie entend pacifier cette partie du pays et la doter d’institutions solides et d’infrastructures adéquates où la création de la richesse est accrue et le bien être des populations assuré. Il s’agit ainsi de hisser les régions concernées au même niveau que le reste du pays en termes d’indicateurs de développement dans un délai n’excédant pas une période de 10 à 15 ans.

B. COULIBALY

Source : L’ Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *