Incidents survenus a Gao: le « mouvement ? » appelle au calme

Le président national du «Mouvement ?», Ibrahim Mahamane TOURE, a animé, hier mercredi, au siège du Conseil national de la jeunesse du Mali (CNJ-Mali) un point de presse pour condamner les récents événements survenus à Gao dans la journée du mardi et appeler ses concitoyens au calme et à la sérénité.

D’entrée de jeu, le président Ibrahim Mahamane TOURE a exprimé toute sa compassion aux familles endeuillées et souhaité prompt rétablissement aux nombreux blessés de cet affrontement, qui bénéficient des soins de santé à l’hôpital régional de Gao.
C’est de loin qu’il a suivi ces malheureux évènements qui l’ont abasourdi, bouleversé voire choqué.
Pour lui, ce qui s’est passé contre la jeunesse de Gao, le mardi, n’est pas inédit dans l’histoire de notre pays. Pour preuve : pendant la rébellion, c’est cette même jeunesse refusant le diktat de la barbarie, de la charia, qui a été tuée, traumatisée par le MUJAO et ses alliés du MNLA dont les plaies ne sont pas encore cicatrisées.
Aussi, a-t-il indiqué, avant cet affrontement entre population et l’armée malienne, la jeunesse de Gao, lors une autre manifestation, a été prise pour cible par la MINUSMA, ayant fait également des morts et de nombreux blessés.
Pour lui, quels qu’en soit les motifs, c’est déplorable que l’armée nationale tire à balle réelle sur des populations voulant manifester leur mécontentement contre l’installation des autorités intérimaires dans les régions nord du pays.
A son avis, ce comportement n’est pas digne d’une armée nationale au service du peuple.
«Je ne suis pas d’accord qu’au nom de l’accord que l’armée nationale tire sur des populations civiles. Je pense que là, elle s’est trompée de cible et à manquer à sa mission de protecteur du peuple», a souligné M. TOURE.
Partageant les aspirations et les préoccupations de ses concitoyens de Gao, M. TOURE pense que la manifestation était légitime pour dénoncer une situation à laquelle des populations ne fondent pas d’espoir pour le rétablissement définitif de la paix et de la réconciliation nationale.
Demandant à la jeunesse de Gao de calmer le jeu, le «Mouvement?» invite ces jeunes à épuiser toutes les voies de dialogue avant toute autre manifestation. Il y va de la stabilité et de la paix dans les régions nord du pays.
De même, condamnant cet affrontement qui a fait des morts et des blessés, le «Mouvement ?» exige des autorités nationales des enquêtes afin de démasquer les auteurs des tirs en vue de rendre la justice dans l’optique d’honorer les morts.
Aux familles endeuillées, il présente également ses condoléances avant de prier pour le repos de l’âme des victimes, et souhaite prompt rétablissement aux blessés.
Exprimant son soutien à cette lutte populaire, le «Mouvement ?» réitère son entière disponibilité à travailler avec ses concitoyens de Gao en vue d’uniformiser le combat à Bamako et partout où cela est nécessaire.

Par Sikou BAH

 

Source: info-matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *