Incidents au Mali : Mongi Hamdi ordonne l’ouverture d’une enquête

Le ministre des Affaires étrangères Mongi Hamdi est revenu, samedi 31 janvier 2015, dans une déclaration accordée à Business News, sur les incidents ayant éclaté au nord du Mali et qu’un journaliste de la place a récupéré pour accuser le chef de la diplomatie  d’incompétence.

Mongi Hamdi chef minusma misma représentant secretaire general nations unies onu casque bleus
Récemment nommé à la tête de la Minusma, Mission de l’ONU pour la stabilisation du Mali, Mongi Hamdi ne sera en fonction qu’à partir du 2 février 2015. Le ministre explique que le 25 janvier dernier le bureau local de l’ONU à Gao a signé un accord de travail avec un groupe armé, afin de calmer la situation. Sauf que le groupe a récupéré la situation, en attestant qu’il s’agit d’un accord politique dans le but de se donner une certaine légitimité.

Suite à cet incident, des manifestations hostiles à l’ONU ont éclaté à Gao, présumant que la mission onusienne est contre le gouvernement. Mongi Hamdi souligne que la manifestation a dégénéré, quand les protestataires ont tenté de s’introduire dans le bureau de l’ONU et de l’incendier. Il nous affirme que les Casques bleus ont été obligés de riposter et que 3 manifestants ont été tués. Selon le ministre, cette situation a créé des problèmes avec les autorités maliennes.

Mongi Hamdi nous confirme qu’il a ordonné l’ouverture d’une enquête après ces troubles, pour établir les faits et les responsabilités. Ainsi il déclare que toute personne ayant commis une erreur sera sanctionnée. Le chef de la diplomatie rappelle en outre qu’il n’a pas signé l’accord de travail en question vu qu’il n’est pas encore en poste, tout en soulignant les excellentes relations qu’il entretient avec le gouvernement malien ayant exprimé cela au secrétaire général de l’ONU Ban Ki-Moon.

I.L.

 

Source: businessnews.com

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.