Guéguerre entre groupes armés: Acharatoumane tranche en faveur de la CMA

Entre les deux groupes armés du nord, le MSA penche du côté de la CMA au détriment de la plate-forme. C’est du moins c’est ce qu’il a laissé entendre publiquement.

bilal ag acherif secretaire general azawad cma  mnla rebelle touareg fahad almahmoud secretaire general gatia

Après la création du Mouvement pour le salut de l’Azawad (MSA) et la rencontre avec le groupe d’autodéfense imghad et alliés (Gatia), certains estiment que Moussa Ag Acharatoumane a quitté ses amis de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA). Faux, rétorque l’intéressé dans une interview accordée à un quotidien de la place hier. « Nous tenons à préciser que la CMA n’est pas un mouvement, mais bien une coordination qui regroupe un certain nombre de mouvements. Notre objectif dans cette construction politique a été de créer un espace qui va regrouper des mouvements progressivement, les amener à créer un seul mouvement », a-t-il lancé.
L’idée fait son chemin lentement, explique le coordinateur politique du MSA : « Nous avons politiquement, depuis la naissance de la CMA à Rome jusqu’à la signature de l’accord d’Alger, fait un travail gigantesque politique, médiatique pour donner une bonne image de la CMA sur le plan national et international, militairement aussi le même travail a été abattu par nos troupes ».
« Personne ne peut prétendre être plus CMA que nous. Certes, il y a eu la naissance du MSA, qui se justifie largement par le manque de capacité de nos anciens mouvements dans la protection de nos populations dans leur ensemble qui vont au-delà des appellations et des régions » dit, l’ancien porte-parole du MNLA.
Plus loin il a laissé entendre que l’essentiel est de persévérer dans cette démarche commune. « Nous avons démissionné du MNLA, du HCUA, du MAA pour créer le MSA. Nous n’avons pas dit qu’on démissionne de la CMA en tant que coordination », précise-t-il
Et de confirmer avec insistance : « Nous sommes de la CMA comme tous les autres mouvements et des discussions doivent avoir lieu très prochainement entre nous et nos amis des autres mouvements pour clarifier tout cela et ensemble continuer à bâtir la CMA pour le bien-être des populations ».
Moussa Ag Acharatoumane a également a démenti les informations selon lesquelles, son mouvement est affilié au Gatia. « Je déments toute information qui dit que le MSA a rejoint la Plateforme », conclut-il.
De cette interview, il est apparu clairement que le processus de paix est en souffrance et la question du cantonnement des combattants ne fait pas encore l’unanimité entre les signataires.
Abdoul Latif

Source: La lettre du Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *