Gao : UN OBUS TOMBE SUR UNE ECOLE VIDE

Deux roquettes ont été tirées sur Gao dans la nuit du 7 au 8 mai vers 1 heure du matin. L’un des projectiles a atteint le village de Baboundié dans la commune rurale de Gounzourey non loin de l’aéroport de Gao. Il a soufflé les bâtiments de la direction du second cycle de l’école fondamentale, sans faire de victime. Heureusement, les locaux étaient vides à cette heure avancée de la nuit. On n’ose même pas imaginer la scène d’horreur que l’engin aurait pu causer s’il était tombé en plein jour en présence des enseignants et des élèves.

 obus explosif bombe munition nord mali kidal gao tombouctou

Le point d’impact du deuxième obus n’a pas été localisé. Selon les différents responsables de la zone de défense n° 1, les 2 tirs sont encore partis de la zone de Battal dans la commune rurale de Sonni Ali Ber à 15 km environ de Gao ville. Cette zone a été identifiée depuis longtemps comme étant l’endroit que les terroristes choisissent habituellement pour procéder au lancement de leurs engins de mort. On ne compte même plus le nombre d’obus tirés sur la ville à partir de ce périmètre.

Les habitants de Gao espèrent que les forces cantonnées dans la ville – l’armée nationale, les casques bleus et les Français de Serval – vont enfin trouver les moyens d’empêcher ces tirs d’obus à répétition. Les terroristes, aujourd’hui, éparpillés, ne sont pas faciles à repérer. Ils n’en sont pas moins dangereux avec leur volonté de montrer leur capacité de nuisance en posant des mines et en lançant des obus.

A. B. CISSE

AMAP-Gao

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *