DISCOURS DE MONSIEUR ELHADJ GAMOU PRESIDENT DU CONSEIL SUPERIEUR DES IMGHAD ET ALLIES(CSIA) A L’OUVERTURE DU 2eme CONGRES ORDINAIRE

Monsieur le Représentant du Ministre de la Cohésion Sociale, de la Paix et de la Réconciliation Nationale
Monsieur le représentant de la Minusma
Maire de la Commune Rurale d’Adjelhoc
Messieurs les Chefs de fractions et de villages
Mesdames et messieurs les Représentants des jeunes
Mme la Représentante des femmes.

Je voudrai à l’entame de mon discours d’ouverture de notre 2eme Congrès, vous demander de bien vouloir observer une minute de silence en la mémoire de nos martyrs et de toutes les victimes de la crise que nous vivons.

Vous vous souviendrez des conclusions de notre premier Congrès constitutif tenu les 26-27-28 Janvier 2016 à Takalot, Région de Kidal, congrès qui a regroupé toutes les communautés Imghad et ses alliés venues des régions de Tombouctou, Gao, Kidal et Ménaka, créant le Conseil Supérieur Imghad et Alliés (CSIA).

Le but principal de la création du CSIA est de conduire la communauté Imghad et Alliés à renforcer son unité, à promouvoir les vertus du dialogue et de la réconciliation en vue de la consolidation de la Cohésion sociale et du mieux vivre ensemble.
Ce premier Congrès s’est félicité du fait que, c’est l’une des communautés qui soit restée laïque et républicaine et qui s’est toujours mobilisée pour la défense de l’unité, de l’intégrité du territoire national du Mali.

.

Mesdames, Messieurs,
Qu’il me soit permis de rappeler, que le Président de la République Son Excellence Ibrahim Boubacar Keita, dès son entrée en fonction, en septembre 2013, bamada.net/les-verites-de-gamou a suscité et encouragé un processus de dialogue inter-maliens visant à instaurer un climat de paix et de confiance entre les maliens qui a permis la signature d’un Accord dit « Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali issu du Processus d’Alger » signé le 15 Mai et parachevé le 20 Juin 2015 à Bamako.

Malgré la signature de cet Accord, les braquages, les enlèvements des personnes et de biens, les viols, les assassinats et les règlements de comptes sont le lot quotidien occasionnant des tensions internes et des replis identitaires.

Il y a lieu de signaler que les Communautés Imghad et Alliés subissent malheureusement plus que toutes les autres, les conséquences susmentionnées et cela pour des raisons connues de tous.

Le Bureau du CSIA, fort de sa mission, a tendu la main aux leaders des mouvements signataires pour taire certaines divergences nées des incompréhensions, formuler des approches stratégiques d’apaisement des tensions et promouvoir un dialogue réconciliant. C’est ainsi que des rencontres inter mouvements signataires et inter communautaires ont été organisées à Anefif en Octobre 2016, à Bamako, à Niamey etc……….
Ces rencontres ont permis de mettre fin aux hostilités entre mouvements.
Mesdames, Messieurs,
Le Conseil Supérieur Imghad et Alliés reste persuadé que seules la sécurité, la démocratie, le développement et la cohésion sociale sont le socle de toute vie humaine.
Il a aussi la ferme conviction que la paix et la quiétude sont un préalable pour tout développement humain durable.

Le CSIA reconnait que la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger, enregistre des lenteurs dans sa mise en œuvre notamment les opérations de cantonnement, de démobilisation, de désarmement et de réinsertion, ce qui favorise la persistance de l’insécurité.
Mesdames, Messieurs,
Le CSIA comme tous les autres acteurs sont fortement interpellés à identifier les causes réelles du phénomène d’insécurité qui affecte le Mali et de trouver des solutions idoines pour y mettre fin.http://malijet.co/nord-mali/gamou-le-guerrier-le-heros-et-le-patriote
Le deuxième congrès du CSIA à Adjelhoc est une occasion de retrouvaille fraternelle afin de s’entendre sur une stratégie de dialogue, de réconciliation des cœurs et des esprits de nos communautés et Alliés pour un meilleur vivre ensemble.
Le congrès nous permettra, sans complaisance :
d’identifier les problèmes et leurs causes profondes de la situation que nous connaissons aujourd’hui;
d’identifier des mesures concrètes pour participer à la sécurisation des populations;
de dégager des stratégies de prévention et de résolution des conflits;niarela.net/crise-malienne/el-hadj-ag-gamou-un-militaire-sur-tous-les-fronts
et enfin d’élaborer un Plan d’Actions des activités du Bureau du CSIA pour les trois (3) de son mandat ;
d’adopter les statuts et règlement intérieur du CSIA.
Mesdames, Messieurs,
Je ne saurais terminer mon discours sans tendre ma main à tous les fils et filles des Communautés Imghad et Alliés pour s’entendre sur une meilleure prise en charge des préoccupations qui sont les nôtres.
Ma main reste aussi tendue pour tous les autres acteurs (Gouvernement du Mali, Mouvements Signataires et Impliqués et Communauté Internationale) pour taire nos divergences, nos égos et nous permettre de s’entendre sur une stratégie d’accélération de mise en œuvre de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation issu du Processus d’Alger, gage de stabilité en vue d’un développement humain durable.

Je vous remercie de votre aimable attention.

Source: Bamada.Net
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *