Dialogue national à Tombouctou : La paix et la sécurité au centre des priorités

Le cercle de Tombouctou a tenu son dialogue national inclusif les 14 et 15 octobre 2019, sous la présidence du gouverneur de région, Koïna Ag Ahmadou, a constaté l’AMAP.

Plus de 120 participants venus de toutes les catégories sociales des 6 communes du cercle ont pris part aux travaux du dialogue national inclusif.

La rencontre avait pour objectif d’établir un diagnostic rigoureux des problèmes auxquels notre pays est confronté depuis au moins trois décennies et d’analyser leurs causes et leurs conséquences, en vue de proposer des solutions de sortie de crise, avec un plan d’actions et un chronogramme de mise en œuvre.

« Il s’agira pour vous participants venus de divers horizons, chefs de circonscriptions administratives, représentants d’élus des collectivités territoriales,  des autorités traditionnelles,  de la société civile,  de la jeunesse et des femmes,  d’ordres professionnels ou de syndicats du cercle, d’échanger de manière démocratique, en vue de faire les constats des problèmes actuels pour formuler des recommandations qui permettront à notre Mali de sortir de cette situation embarrassante » a précisé le préfet de Cercle, M. Tembely.

Les participants ont échangé sur entre autres, la paix, la sécurité et cohésion sociale, la politique,  la gouvernance, l’économie, la promotion de la culture, de la jeunesse et du sport.

A la fin de leurs  travaux, ils ont formulé entre autres  recommandations, la révision constitutionnelle, l’accélération du processus DDR et  la  récupération des armes, la lutte contre le chômage des jeunes, la corruption et la prolifération des armes légères, la bonne gouvernance, le respect des symboles de l’Etat et du drapeau national, le redéploiement l’armée sur l’étendue du territoire national, la mise en place d’une force d’intervention rapide.

Ils ont enfin recommandé la création du Sénat en remplacement du Haut Conseil des Collectivités, le surcreusement du canal Kabara – Tombouctou, l’organisation des semaines artistiques, culturelles et sportives au Mali et la lutte contre la vente des stupéfiants et autres produits interdits sur le marché.

MS/AC 

(AMAP)

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *