Décès de Intalla Ag Attaher : Kidal, une cité bien plus accueillante reçoit du monde

La ville de Kidal en deuil, suite au décès de l’Amenokal Intalla Ag Attaher dans la nuit du jeudi 18 au vendredi 19 décembre, a été le théâtre d’une convergence de délégations, faites de Maliens, de Nigériens, de Mauritaniens et d’Algériens, le dimanche 21 décembre. L’Amenokal a été enterré le vendredi matin

Intallah ag Attaher patriarche touareg rebelle chef mnla decede mort hommage nord mali kidal tombouctou gao

La délégation malienne conduite par le Haut Représentant du président de la République Modibo Kéita, comprenait les ministres de l’Intérieur et de la Sécurité, Sada Samaké, de la Réconciliation nationale Zahabi Ould Sidi Mohamed, l’Ambassadeur de la Mauritanie au Mali, le premier Chargé d’Affaires de l’Ambassade d’Algérie au Mali, le Représentant spécial de la CEDEAO au Mali, Abdou Cheaka Touré, le vice-président de l’Assemblée nationale, l’honorable Bajan Ag Hamatou, député élu à Menaka, le président du Haut conseil islamique, l’Imam Mahmoud Dicko, Mohamed Mahamoud El Oumourani, Président de l’alliance de la communauté arabe du Mali, et Mohamed Ag Erlaf. Une délégation en provenance de Ménaka comprenait le maire d’Anderabokane Aroudeni Ag Hamatou, d’Inekare, de Tidarmène, un membre du Conseil de cercle de Menaka et des chefs de fraction. La délégation nigérienne avec un vol spécial Niamey-Kidal, comprenait le Premier ministre du Niger Brigi Rafini et des notables de l’intérieur, pendant que côté malien ce parallélisme a fait défaut, le Mali ayant envoyé un ancien Premier ministre. Parce que le Premier ministre malien a refusé d’y aller après la situation qu’il a créée là-bas le 17 mai dernier. « A l’issue des combats des 17 et 21 mai, près de 200 jeunes maliens, membres de l’administration préfectorale, des forces armées et de sécurité sont morts à Kidal, des dizaines de pick-ups équipés d’armes de guerres, une dizaine de BRDM, des blindés légers, des camions de transport de troupes, des citernes ont été récupérés par les groupes rebelles au détriment de nos forces », note l’opposant Tièbilé Dramé lors de la conférence des cadres de ce parti le 20 décembre dernier.

Ce dimanche, ceux qui ont pris la parole à Kidal, dont l’honorable Bajan Ag Hamatou, député élu à Menaka, tout en présentant leur condoléances, ont rappelé la « mission de rassembleur de Intalla Ag Attaher ». Le député de Menaka a appelé le nouvel Amenokal  à être un rassembleur épris d’unité  de toutes les populations afin de retrouver et maintenir la paix dans toutes les frontières vers l’Algérie, le Niger, la Mauritanie. Considérer que Intalla n’est pas avec les Ifoghas seulement, mais avec toutes les communautés. « La force de cette famille ne provient pas seulement des Ifoghas, mais de toutes les autres communautés », a dit Bajan Ag Hamatou à Kidal. Selon lui, « Dieu nous a tous créés et a fait la différence entre nous et entre les familles ». La famille Intalla doit œuvrer dans le sens du rassemblement avec les autres, nous a dit le député. Selon le député, contacté à son retour à Bamako, les délégations à Kidal ont été toutes bien accueillies avec tous les honneurs. Le panorama que nous a dessiné l’honorable vice président de l’Assemblée nationale montre le chef du Mnla, Bilal Ag Achérif, assis à côté du ministre de l’Interieru et de la sécurité Sada Samaké. Loin donc de nous, les images de la mission gouvernementale du 15 septembre 2013 à laquelle Sada Samaké a fait partie, qui a été lapidée, et dont les véhicules avaient été caillassés par les manifestants kidalois du Mnla-Hcua. Ce même ministre avait fait partie de la visite chaotique du Premier ministre Moussa Mara le 17 mai à Kidal.

B. Daou

 

SOURCE: Le Républicain  du   24 déc 2014.
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.