DAOUDA MAIGA, GOUVERNEUR DE RÉGION DE MENAKA LORS LA VISITE DE SBM : «LA POPULATION RESTE ENGAGÉE AUX CÔTÉS DES PLUS HAUTES AUTORITÉS DE NOTRE PAYS POUR TROUVER DES SOLUTIONS AUX DIFFÉRENTS PROBLÈMES QUE NOUS TRAVERSONS »

La visite du Premier ministre Soumeylou Boubéye Maiga à Ménaka une grande portée. Car, elle intervient 20 ans après la visite de l’actuel locataire de Koulouba, alors Premier ministre sous alpha et celle de Mandé Sidibé sous ATT.  D’où la joie du gouverneur de région, M.Daouda Maiga qui se dit fier de cet honneur historique et mémorable. Selon M. Maiga, ‘’la population de Ménaka reste engagée aux côtés des plus hautes autorités de notre pays et aux côtés des partenaires du Mali pour trouver des solutions aux différents problèmes que nous traversons’’. Nous vous proposons l’intégralité de son discours.   

DISCOURS DE MONSIEUR LE GOUVERNEUR DE LA REGION DE MENAKA A L’OCCASION DE LA VISITE DU PREMIER MINISTRE A MENAKA (09/04/2018)

Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement

Parmi les glorieux événements qui resteront gravés à jamais dansl’histoire de la région de Ménaka, la visite, à travers laquelle vous et votre importante délégation nous honoreen ce jour mémorable,en fait largement partie.

Il me plaît tout d’abord de rappeler que la région administrative de Ménaka a été créée par la loi n°2012-018 du 02 mars 2012.Elle est limitée :

Ø Au Nord par la région de Kidal ;

Ø Au Sud et à l’Est par la République du Niger ;

Ø A l’Ouest par la région de Gao.

La région partage ses limites territoriales avec la République du Niger, aux niveaux des cercles de Ménaka, Andéramboukane et Inékar, sur 500 km environ.

Couvrant une superficie de 79 965km², pour une population de 110 000 habitants la région compte comme principaux groupes ethniques les Kel Tamashaq ; Idassahak ; Peul ; Songhoy ; Djerma ; Arabe ; Haoussa. Les principales activités économiques menées par la population sont : l’élevage, l’agriculture, l’artisanat, le commerce, le maraîchage et la pêche.

Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement ;

Mesdames, Messieurs ;

Depuis son opérationnalisation en janvier 2016, la région de Ménaka a bénéficié du soutien sans faille des plus hautes autorités de la République du Mali.

Le symbole le plus important de cet appui reste, de nos jours, la réhabilitation, la construction et l’équipement des locaux abritant présentement le gouvernoratet l’acquisition du matériel roulant.

Tout cela représente une fierté pour les Ménakois, car ce sont les entreprises locales, à 90%, qui ont exécuté ces travaux

Il est également prévu des vestibules aux entrées de la ville, l’aménagement des voies d’accès au gouvernorat, l’acquisition d’un groupe électrogène de 200 KWH…

Au moment où nous nous trouvons sur cette place publique, les travaux de construction  de bureaux complémentaires du gouvernorat, du pied-à-terre présidentiel, des annexes de la résidence du Gouverneur et des logements d’astreinte sont en cours d’exécution.

Toutes ces réalisations sont entièrement financées par le budget d’Etat dans le cadre du Programme d’Urgence pour la Relance du Développement des Régions du Nord (PURD/RN). L’enveloppe totale allouée, de 2016 à nos jours, représente environ 2,3 milliards de FCFA.

Par ailleurs, en plus du Cabinet du Gouvernorat, 80% des chefs des services techniques régionaux ont été nommés et s’installent au fur et à mesure.

Mesdames et Messieurs, Honorables invités

Au chapitre des activités menées par certains services techniques, figure en bonne place l’assistance aux personnes démunies. C’est ainsi qu’au cours du premier trimestre de cette année, sur budget national, 8 495 personnes touchées par la crise ont été soutenues par la Direction régionale du Développement Social et de l’Economie Solidaire à travers principalement des dons en vivres.

Toujours sur budget d’Etat, la Direction régionale de la Santé a bénéficié de la dotation en matériel roulant et en équipements divers. Avec 54 agents, elle est celle qui a reçu plus d’affectation de fonctionnaires en 2017.

Dans le domaine de l’hydraulique, le Programme spécial d’urgence présidentielle prévoit 2SHVA dans la commune de Ménaka pour montant de 80 000 000 de FCFA.

En plus, le Budget Spécial d’Investissement, il prévu la réhabilitation et le renforcement des adductions d’eau potable de la ville de Ménaka, dans les cercles d’Anderamboukane, d’Inerkar et de Tidermene pour un coût total de 1,065 milliard de FCFA.

Excellence Monsieur le Premier ministre

L’acquisition récente de deux groupes électrogènes, sur instruction des plus hautes autorités, d’une puissance totale de 1 000 KWH, marque une certaineindépendance énergétique pour les habitants de la ville de Ménaka. C’est non seulement un espoir pour les nombreuxartisans et commerçants qui en vivent, mais également un soulagement pour les milliers de familles, en cette période de canicule.

Le mois de carême étant à nos portes, les populations de Ménaka se réjouissent déjà d’avoir dans les jours à venir de l’électricité tant demandée.

En plus, l’installation de ces groupes électrogènes permettra le raccordement des forages de l’adduction d’eau gérée par la SOMAGEP.

Mesdames, Messieurs

La situation sécuritaire dans la région de Ménaka connaît des hauts et des bas.

Les récents événements tragiques enregistrés dans les localités d’Aklaz, de Wakassaou de Tidinbawen en constituent une illustration triste et regrettable.

Au demeurant, la collaboration renforcée entre les FAMAS, la MINUSMA et la Force Barkhane a permis d’apporter une nette amélioration de la situation sécuritaire au travers de la ville.

Nous ne pouvons passer sous silence l’implication de tous les groupes armés présents ici avec nous, dans la sécurisation de la ville de Ménaka, de ses alentours et, dans la moindre mesure, dans le reste de la région.

Depuis quelques semaines, le déploiement d’un détachement des FAMAS à Indélimane, avec l’appui de la Force Barkhane, a permis de renforcer les mesures de sécurisation sur l’axe Ansongo-Ménaka.

Honorables invités, Mesdames, Messieurs

Il convient également de saluer la contribution des différents partenaires dans le cadre du développement et du retour de l’administration dans certaines localités de la région.

A Anderamboukane, nous nous apprêtons à inaugurer, dans quelques semaines, un ouvrage dalot qui servira à la fois au franchissement et à la régulation du niveau d’eau de la mare de ladite localité. Cette réalisation a été possible grâce au financement de Care-Allemagne, à travers l’ONG HED Tamat du Niger qui collabore avec l’ONG ASDN de Ménaka, pour près de 100 millions de FCFA.

C’est le lieu de signaler l’appui dont bénéficiera la région de Ménaka à travers une convention signée avec la coopération allemande et précisément la KFW pour un montant de 6,5 milliards ; 4,5 milliards de FCFA représentent les constructions, les réhabilitations et les équipements dans les cercles de Ménaka, Anderamboukane, Inékar et Tidermène.

Mesdames et Messieurs

Depuis 2014, la MINUSMA travaille de façon harmonieuse et soutenue avec l’administration, les services techniques et les différentes composantes de la société.

En 2016, la mission a procédé à la réhabilitation et à la construction de plusieurs infrastructures de l’Etat dans le cadre de Projets dit «à impacts rapides». Avec l’arrivée de plusieurs divisions au sein du Bureau de la MINUSMA de Ménaka, je reste convaincu que ce partenariat se raffermira davantage.

Il sied de noter, enfin, le début des actions civilo-militaires de Barkhane avec la réhabilitation points d’eau, la distribution du matériel didactique au lycée et le financement des travaux d’un forage et de son équipement dans le quartier dit «Abattoir».

Excellence Monsieur le Premier ministre

Mesdames et Messieurs, Honorables invités

Comme toute nouvelle région, vous conviendrez avec moi que celle de Ménaka est un vaste chantier avec de nombreux défis et surtout de nombreuses attentes.

On a coutume de dire que le développement commence par la route. La région n’en possède, malheureusement, aucune praticable à 100% tant vers l’extérieur qu’à l’intérieur.

Véritable cordon ombilical entre les régions voisines et le Niger, la route nationale N°20 (Ansongo-Ménaka-Andéramboukane-frontière du Niger) connait une dégradation très avancée faute d’entretien régulier depuis 2012.

Toutefois, les études en vue de sa reconstruction et de son bitumage ont été finalisées. Nous espérons que, très bientôt, la recherche de financement des travaux, qui est en cours, trouvera une issue favorable.

Dans le domaine de la santé la Région de Ménaka a besoin, dans le court terme, d’un hôpital de deuxième référence.

Toujours dans le domaine d’infrastructures, le nouveau Centre de Santé et de Référence de Ménaka, construit et équipé en 2010, a été totalement pillé, suite aux événements de 2012. D’où la nécessité de sa réhabilitation et de son équipement.

D’autres besoins en infrastructures existent et se résument autour de :

–           la construction et l’équipement des bureaux et logements de la Direction régionale de la Santé,

–          La construction et l’équipement des CSRef des autres cercles de la région

–          Le renforcement de la couverture sanitaire dans les zones d’accès difficile à travers la construction et l’équipement des CSCom

Mesdames et Messieurs, Honorables invités

Si la ville de Ménaka connaît un essor appréciable, sur le plan du retour de l’administration, de la réalisation d’infrastructures divers et de la sécurité, fort est de constater que d’autres localités de la région comme Tidermène, Inékarsouhaitent avoir accès, par exemple, aux réseaux téléphoniques, à l’eau et à l’électricité, aux centres de santé, bref à tout ce qui peut permettre aux populations d’espérer à un développement harmonieux.

Excellence Monsieur le Premier ministre

La région de Ménaka mesure votre sens élevé d’écoute, apprécie votre pragmatisme et votre réactivité. Sa population reste engagée aux côtés des plus hautes autorités de notre pays et aux côtés des partenaires du Mali pour trouver des solutions aux différents problèmes que nous traversons.

Je vous remercie de votre aimable attention.

Que Dieu bénisse le Mali !

Le radar

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *