Communiqué de la Plateforme des Mouvements du 14 juin 2014 d’Alger sur les manifestations à Ménaka

La Plateforme des Mouvements du 14 juin 2014 d’Alger regrette et condamne les actes de violences qui ont été perpetrés contre les populations civiles de manière ciblée et déliberée le samedi 23 et le dimanche 24 juillet 2022 à Menaka par des manifestants galvanisés.

 

Les manifestants composés en partie de candidats libres au Baccalauréat venus de Gao et d’ailleurs sollicitant desesperemment une escorte des FAMA pour retourner chez eux ont agressé délibérément des jeunes des Mouvements armés stationnés devant une alimentation. Les éléments armés au risque de se faire lyncher par la foule ont fait des tirs de sommation au cours desquels une femme serait blessée.

S’en est suivi des violences entre les populations civiles ayant occasionné la mort de deux personnes civiles parmi lesquelles un sexagénaire au marché de Ménaka par les manifestants.

La Plateforme présente ses condoléances aux familles des disparus et souhaite prompt rétablissement aux blesses tout en ehortant les autorités a diligenté une enquête pour situer les responsabilités.

 

La Plateforme se félicite aux côtés des Forces Armées Maliennes, la MINUSMA et les autorités régionales pour leur implication dans le retour au calme.

La Plateforme a pris connaissance via les réseaux sociaux d’un tweet de la MINUSMA stipulant que les populations étaient contre les éléments de MSA et GATIA. A cela la Plateforme apporte un démenti formel.

 

La Plateforme en outre fait remarquer à la MINUSMA qu’elle montre ses limites à avoir une bonne information en faisant des tweets mensongers car le plus facile était de constater qu’il n’y avait pas trois morts.

Ce genre de communication peut nuire à la confiance qui existe entre les acteurs à Ménaka.

 

La Plateforme des Mouvements du 14 juin 2014 d’Alger réitère sa volonté aux côtés des FAMA de maintenir la pression sécuritaire autour de la ville de Ménaka pour bloquer d’avantage le ravitaillement habituel dont bénéficie DAESH.

La Plateforme informe que ces candidats au baccalauréat composés de plusieurs centaines de personnes ont finalement été escortés par les Forces Armées Maliennes et les Mouvements de la Plateforme pour sécuriser leur trajet sur Gao.

Enfin, la Plateforme lance un appel aux populations de Ménaka de ne pas céder à la violence et faire prévaloir les liens séculaires de fraternité et d’entente qui existent entre les communautés.

 

Ménaka, le 26 juillet 2022
Pour la Plateforme
La cellule de communication

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.