Cheikh Ag Aoussa, à l’heure des choix

Il y a quelques jours, l’entourage du ministre français de la défense aurait dénoncé le double-jeu du HCUA, ainsi que sa proximité coupable avec les terroristes d’Ansar Dine. Enfin ! Quel soulagement. De nombreuses voix répètent cela inlassablement depuis des années. Celle de la France, soutien majeur du processus de paix, porte bien plus que les autres. Le déferlement de réactions à cette annonce, à commencer par le communiqué officiel du HCUA, est la preuve flagrante de cette relation équivoque.

Cheick Ag  Haoussa ancien compagnon iyad ag agali

Il faut savoir lire entre les lignes des propos prêtés au ministre de la défense français. Au delà du HCUA, n’est-ce pas plutôt Cheikh Ag Aoussa, qui serait directement visé ? Maintenant que les masques commencent à tomber, chacun doit se souvenir que Cheikh Ag Aoussa a été lui-même à la tête d’Ansar Dine avec Iyad Ag Ghali. Officiellement, il aurait quitté le groupe terroriste pour s’investir dans un mouvement politique. Tout le monde sait qu’il ne s’agit que d’une façade et que les liens sont toujours présents.

Les actes de Cheikh Ag Aoussa prouvent qu’il n’est que la face politique d’Ansar Dine. Porte voix de Iyad Ag Ghali, il protège et soutient son groupe. Les exemples sont nombreux. L’aide logistique et la protection fournie aux djihadistes, le détournement de l’aide alimentaire, le recrutement et le financement des groupes grâce à sa fortune et au contrôle  des trafics en sont des preuves manifestes.

La lassitude de la  communauté internationale et de la France sont bien compréhensibles. Le double jeu agace. Tous les efforts mis dans le processus de paix sont systématiquement sabordés par Ag Aoussa. Aujourd’hui il énerve. Il n’est plus acceptable de voir Cheikh Ag Aoussa dire la paix et faire la guerre. Et puis, il faudrait être aveugle pour ne pas voir qu’Ag Aoussa a plus de poids et de pouvoir que ce qu’on ne pense. Il influence directement l’Amenokal. Il tente même parfois de l’éclipser. Pas surprenant car Cheikh Ag Aoussa inspire la peur. Ceux qui voudraient contester sa suprématie savent que derrière lui se trouve son père Iyad le meurtrier.

Aujourd’hui, le message de la France et de la communauté internationale semble de plus en plus clair. Cheikh Ag Aoussa saura-t-il l’entendre ou préféra-t-il continuer d’avancer sur ce chemin périlleux et sans issue ? La patience du peuple malien est épuisée. Celle de la communauté internationale l’est aussi. Cheikh Ag Aoussa devrait comprendre et se ranger définitivement de son côté car la prochaine fois le message de la France Pourrait être encore plus clair. Certains n’ont pas eu la chance d’être mis en garde avant d’être conduits devant la police internationale.

Cheikh Ag Aoussa, choisis ton camp pendant qu’il est encore temps !

La rédaction 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.