Burkina/Sécurité : vers un “retrait” des soldats burkinabè installés au Mali

Le Burkina Faso va procéder au “retrait” et au “redéploiement” de son contingent installé au Mali à ses frontières notamment le nord en proie à des actes terroristes depuis le début de l’année, a-t-on appris de source diplomatique.

force armee bataillon burkinabe togolais soldat militaire casque bleus minusma misma decede mort tuerie hommage funéraire

“Reçu ce vendredi par le président Roch Kaboré, le patron de la MINUSMA confirme la décision des Nations unies de redéployer une partie des troupes burkinabè vers nos frontières”, peut-on lire dans un bref communiqué du ministre des Affaires étrangères, Alpha Barry, sur son compte Facebook.

Vendredi dernier, le représentant spécial et chef de la Mission de l’ONU au Mali (MINUSMA), Mahamat Saleh Annadif, a témoigné la satisfaction de son institution au Burkina Faso dans ses efforts de lutte contre l’instabilité au Mali, alors que le pays cherche à retirer ses troupes de l’étranger pour les redéployer dans ses frontières Nord.

Le Burkina Faso est le 11ème pays contributeur de troupes au monde dans le cadre de missions onusiennes, avec plus de 1.740 hommes au Mali.

Partageant une longue frontière avec le Mali, le Burkina Faso est confronté depuis le 15 janvier, date à laquelle une attaque terroriste a fait une trentaine de morts à Ouagadougou, capitale du pays, à des agressions lancées par des individus inconnus.

Depuis, le pays a engagé des discussions avec l’ONU en vue de retirer une partie de son contingent déployé à l’étranger pour sécuriser davantage le nord du pays.

Selon une source diplomatique, le Burkina va entamer dès juillet 2017 le retrait de son contingent onusien au Darfour pour renforcer sa sécurité intérieure.

Source: Xinhua

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *