Baccalauréat 2018 : 114.741 candidats en compétition sans Kidal !

Bamako et toutes les villes du Mali, à l’exception de Kidal, ont ouvert ce lundi 18 juin 2018 les 292 centres d’examens prévus pour le compte du baccalauréat, session de juin 2018, aux 114.741 candidats.

Tout débute bien, à en croire les autorités maliennes surtout avec les mesures sécuritaires mises en place. Cependant, comme les années précédentes, les candidats composent dans le confort de la tricherie et des fraudes et continuent par s’en délecter au vu et au su de leurs enseignants, parents, et les autorités scolaires.

Depuis ce lundi 18 juin 2018, les élèves de la terminale ont abordé leurs toutes premières épreuves du baccalauréat, session de juin 2018 sur le sol malien. Ils sont 114.741 candidats, filles  et garçons répartis dans 292 centres sur toute l’étendue du territoire malien. À l’exception  de Kidal et de Taoudenit où on ne compose pas, les examens se déroulent dans de bonnes conditions. Dans la capitale, Bamako en l’occurrence, tout se déroule bien comme on le constate dans les centres d’examens très garnis et sécurisés par les forces de l’ordre. Et à l’extérieure du pays, en Mauritanie, les réfugiés ne sont pas restés à l’égard. Ils ont de leur côté composé dans de bonnes conditions au centre d’examen des réfugiés avec l’appui de UNHCR à Mbera. Et comme de par le passé, dès la veille de l’examen, les candidats avaient sous les mains quelques sujets portant la marque 2018. Oui, la fuite des sujets est encore effective. Et c’est dans ce confort de fraude et de tricherie que ces futurs étudiants ouvriront le portail des études supérieures.

FollyEka

Le Démocrate

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *