Au Mali, de « nombreux crimes » commis durant la crise restent « impunis »

De nombreux crimes commis pendant la crise politico-militaire entre 2012 et 2013 au Mali, particulièrement dans le Nord, restent à ce jour « impunis », selon un expert de l’ONU, qui a appelé les autorités maliennes à prendre des mesures pour accélérer les enquêtes.

terroriste nord mali tue armee française MUJAO

 

 

« L’éloignement entre les juridictions en charge des dossiers du Nord, qui sont basées à Bamako, et les victimes et les lieux où ont été commis les crimes représente un obstacle majeur pour la justice malienne », a expliqué Suliman Baldo, expert indépendant sur la situation des droits de l’homme au Mali, vendredi 28 février à Bamako.

 

« Malgré les efforts louables des autorités dans la lutte contre l’impunité pour les crimes imputés à l’ex-junte militaire [les putschistes de mars 2012], la justice malienne éprouve d’énormes difficultés dans la poursuite des auteurs présumés des crimes graves commis par les groupes armés durant l’occupation du nord du pays et des exactions commises par certains éléments » de l’armée malienne « pendant la libération de cette partie du territoire », a déclaré M. Baldo, qui a séjourné dix jours au Mali.

 

« Par ailleurs, des membres ou collaborateurs présumés des groupes armés qui ont été arrêtés dans le nord du pays sont détenus pendant de longues périodes, au-delà du délai légal et sans jugement, à cause du manque de moyens pour l’organisation de missions d’enquête dans le Nord », a-t-il dit.

 

SOURCE: Mali Demain

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *