Attentat-suicide contre des soldats nigériens, le kamikaze tué, pas de victime

kamikaze attentat gao menaka nigerien mort soldats militairesUn attentat-suicide a été commis vendredi matin contre un campement de l’armée nigérienne à Ménaka, dans le nord-est du Mali, ne faisant pas de victime à l’exception du kamikaze, a appris l’AFP de sources militaires.

« Vers 5H00 (locales et GMT) un kamikaze à bord d’une voiture a forcé l’entrée de notre camp militaire à Ménaka. Nous avons fait usage de nos armes, le kamikaze s’est fait exploser », a déclaré une source militaire nigérienne.

« Il est mort, mais nous n’avons pas de victimes dans nos rangs », a-t-elle affirmé, ajoutant que les soldats nigériens étaient « en état d’alerte ».

L’information a été confirmée par une source militaire malienne, présente à Ménaka. « Aujourd’hui (vendredi) tôt, un kamikaze à la peau claire a réussi à rentrer dans le campement des troupes nigériennes à Ménaka. Le kamikaze au volant d’un véhicule s’est fait exploser et l’armée nigérienne a riposté ».

Les jihadistes liés à Al-Qaïda au Maghreb islamique qui ont occupé pendant plusieurs mois le nord du Mali en 2012, en ont été en grande partie chassés par une intervention militaire franco-africaine qui a débuté le 11 janvier et se poursuit.

Toutefois, des groupes « résiduels » parviennent à y mener de manière régulière des actions contre les armées malienne et étrangères présentes dans la région.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *