Attaque du camp de la MINUSMA à Kidal : La Guinée pleure ses morts, mais refuse de « céder face à la barbarie du terrorisme »

 

Mahamat Saleh Annadif Representant Special Secréeaire General onu minusma soldat armee guinee mort hommage funeraille

La Minusma a rendu hier à Bamako un dernier hommage aux sept Casques bleus guinéens, dont une femme, tués vendredi dernier lors de l’attaque de sa base à Kidal . Un précédent bilan de source militaire avait fait état de trois femmes parmi les tués. En fait, trois femmes figuraient bien parmi les victimes, il s’agissait ” d’une femme décédée et deux autres blessées”. En Guinée, les corps des victimes de l’attaque de Kidal ont été accueillis avec tristesse et consternation. Cependant, les populations guinéennes restent mobilisées derrière le Mali face au terrorisme ». Selon elles, « il n’est pas question de céder à la barbarie du terrorisme »

Les sept corps couverts du drapeau de l’ONU ont été exposés dans l’enceinte du quartier général de la Mission de l’ONU à Bamako. le chef de la Minusma, Mahamat Saleh Annadif leur a rendu hommage en soulignant que c’est “la première fois que la Minusma déplore la mort d’une soeur”. Pour Mahamat Saleh Annadif “Ces sacrifices renforcent encore une fois la quête d’une paix définitive dans ce pays par la mise en oeuvre intégrale de l’accord de paix pour la réconciliation au Mali. Tous les efforts doivent être faits pour faire face à cet ennemi de la paix qu’est le terrorisme”, a-t-il affirmé Le général danois Michael Lollesgaard, chef des forces militaires de la Minusma a indiqué au cours de la cérémonie v que lors de l’attaque “le camp entier du contingent guinéen a été détruit. Le chef de la Minusma devait accompagner mercredi les corps en Guinée, à bord d’un vol spécial.

La mort des sept soldats vendredi dernier à Kidal porte à neuf le nombre des militaires guinéens morts dans le cadre de la Mission de l’ONU au Mali. En Guinée, les corps des victimes de l’attaque de Kidal ont été accueillis avec tristesse et consternation. Cependant, les populations guinéennes restent mobilisées derrière le Mali face au terrorisme ». Selon elles, « il n’est pas question de céder à la barbarie du terrorisme »

Avec Studio Tamani

 

Source : l’indicateur du renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *