Après avoir tué au moins 3 militaires maliens à Bambara Maoudé : 7 narco-séparatistes emportés par les eaux, 4 corps sans vie repêchés

Après avoir tendu une embuscade meurtrière contre un convoi militaire à Bambara Maoudé, localité située entre Douentza et Tombouctou, lundi 18 mai dernier, tuant au moins trois soldats maliens, les narco-séparatistes ont tenté, dans leur fuite couarde, une traversée par

Dans leur débâcle, ils ont été contraints de faire demi-tour par une résistance acharnée des redoutables éléments du mouvement d’autodéfense Gandakoye. Face à la puissance de feu de ces derniers, non moins fins connaisseurs du terrain, les assaillants n’avaient d’autre choix que de tenter une seconde traversée.

Ce qui les a fait atterrir dans la précipitation à Amaragoungou (non loin de Madiakoye) où le fleuve en cette localité est asséché par endroits. Seul un véhicule a pu se tirer d’affaire, l’autre, avec à son bord sept assaillants armés, n’a pas eu la même veine, car il a été emporté par les courants. Des sources précisent qu’environ quatre corps ont été repêchés. Il convient de rappeler que depuis la signature de l’accord de paix issu des pourparlers inter-Maliens d’Alger, les narco-séparatistes intensifient les attaques au nord du Mali, ne faisant aucun discernement. Mais, ils semblent oublier un vieil adage qui dit «   Celui qui tue par les armes peut être tué par les eaux « .

 Massiré Diop

 

 

Source:  L’Indépendant

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.