Ahmed el-Tilemsi, la tête qui vaut 2,5 milliards F CFA : La prime des américains divise maliens et Français

La tête du terroriste Abderhamane Ould al-Amar, alias Ahmed al-Tilemsi, un des pères fondateurs du MUJAO avait été mise à prix par le FBI américain à hauteur de 5 millions de  dollars soit un peu plus de 2,5 milliards FCFA.  Ceci expliquerait-il les divergences de vue entre français et maliens sur la nationalité des personnes impliquées dans l’opération ?

ahmed al tilemsi chef al mourabitoun djihadiste terroriste touareg mnla sahelien nord mali

Deux communiqués, deux versions. Aucun militaire malien n’a participé à l’assaut à l’issue duquel le terroriste Abderhamane Ould al-Amar, alias Ahmed al-Tilemsi a trouvé la mort, soutient-on côté français. Ce n’est pas l’avis de l’Etat-major des FAMA qui, dans un communiqué, nous apprend que «les Forces armées maliennes et les Forces françaises ont mené une opération conjointe dans la zone de Tabankort dans la région de Gao. Opération ayant permis de neutraliser Ahmed El Tilemsi, membre fondateur du Mujao, Emir d’Almourabitouneet dont le nom de guerre est Abderhamane Ould Amar». Que cache donc cette divergence de vue ?

Pour Barkhane, c’est en «coordination avec les autorités maliennes» et pour le Ministère malien de la Défense,  c’est une  «opération conjointe» qui permis le succès de la mission. Peut-être faudra-t-il faire appel à la francophonie pour définir les limites des deux expressions  «conjointement » et « en coordination » ? En attendant, «Paris», à en croire RFI, précise «aucun Malien n’a participé à l’assaut». Certainement que Bamako a sa lecture de la chose.

L’on notera, en tout état de cause, que c’est la première fois qu’une telle divergence de vue apparaisse dans les communiqués officiels émanant des deux camps. Un simple fait du hasard ?

Il existe cependant une coïncidence. Le couac survient seulement avec la mort de d’Ahmed al-Tilemsi dont la tête a été mise à prix par le FBI américain à hauteur de 5 millions de dollars US soit un peu plus de 2,5 milliards F CFA. Et l’éventualité que parmi les autres morts du groupe armée terroriste d’Ahmed al-Tilemsi figurent d’autres terroristes recherchés par le même FBI est très élevée. En clair, le montant de 2,5 milliard peut être revu à la hausse. Il faut dire qu’Ahmed al-Tilemsi n’était pas un sous-fifre. Loin s’en faut. Ce qui justifie d’ailleurs le « most Wanted » américain.

En tout cas, 2,5 milliards F CFA, constituent une somme très alléchante. Mais encore, faudra-t-il que l’Oncle Sam accepte de payer la note comme promis !

B.S. Diarra

 

SOURCE: La Sentinelle  du   16 déc 2014.
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.