Séjour du Premier Ministre Moctar Ouane à Mopti : Bilan satisfaisant !

« Je dit clairement que je suis très satisfait de cette visite de travail que je viens d’effectuer dans la Région de Mopti. Cette visite m’a permis d’être en contact direct avec la population de cette région, d’être à leur écoute attentive, et d’avoir des échanges directs avec  la population pour mieux comprendre leurs préoccupations afin d’y apporter  des solutions.

Cette visite a également été une occasion légitime d’apport pour faire le point sur la situation des services sociaux de bases des régions du centre qui sont, depuis quelques années, affectés. Nous sommes venus également pour nous enquérir de la situation normale militaire dans ladite région. Et enfin, cette visite nous permis d’engager, dans cette région, des actions humanitaires en faveur des couches vulnérables, notamment les personnes déplacées internes, etc. Je me suis rendu au Camp Balebo pour apporter la compassion  de la nation entière  aux forces  de défense et de sécurité, notamment à travers les morts de nos soldats intervenue à Tessit. A cette occasion, j’ai apporté ma compassion et celle de la nation entière aux défunts et salué leur bravoure qui doit continuer de nous inspirer dans notre lutte implacable contre le terrorisme. Ensuite, cette visite nous a permis de procéder à quelques inaugurations. Là, je pense aux installations et d’équipements de l’unité de dialyse à l’hôpital Sominè Dolo et de l’inauguration du centre d’appareil orthopédique. Ces  deux  infrastructures, comme vous le savez,  contribueront à améliorer l’offre de soins dans les régions du centre, de soulager les souffrances de ces  populations et d’améliorer aussi des soins à d’autres personnes en situation de handicap. De ce fait, le Pool de Sécurité et de développement et de la gouvernance PSDG de Konan est une réalisation qui contribuera à renforcer la sécurité et la stabilité dans le centre. En ce qui concerne le port de pêche de Konan, il s’agit de donner à la pêche l’importante place  qu’elle a dans cette zone. Il s’agit de contribuer à la relance de l’économie. Justement, cette articulation intelligente entre la sécurité et le développement va nous permettre de renforcer nos missions vers la paix et la sécurité. Pour ce qui concerne aussi les infrastructures, à Mopti, nous avons lancé les travaux d’aménagement du tronçon Mopti/Sévaré. C’est une réalisation importante qui nous permettra de poursuivre la politique du désenclavement intérieur. La route a aussi une dimension sociale, car contribuera précisément à faciliter l’accès aux soins de santé des populations. Elle contribuera également à faire en sorte que  les relations soient activées. Je dois ajouter que ces travaux qui ont été lancés à Mopti, constituent le début d’une dynamique  qui va se poursuivre le mois prochain. Parce qu’il s’agira pour nous, de faire en sorte que ces différentes dimensions que j’ai citées puissent servir à d’autres opportunités. Nous avons aussi tenu la réunion du cadre politique de la gestion de la crise au centre du pays, ce cadre qui regroupe une dizaine de ministres. J’ai tenu à ce que cette réunion soit délocalisée à Mopti pour donner précisément du sens à cette structure. C’était d’abord, faire le point de la situation sécuritaire. Cette réunion qui a vu la participation des gouverneurs de Mopti et de Ségou, nous a permis d’avoir un état actualisé de la situation sécuritaire dans la région de Ségou et de Mopti. Subséquemment, on  a pu savoir quelles sont les dispositions à prendre pour qu’on puisse contribuer à renforcer la sécurité. Et enfin, j’ai présidé cette conférence des cadres de la région de Mopti au cours de laquelle nous avons eu des échanges directes avec les forces vives de la région. Nous avons pu nous enquérir des préoccupations réelles des populations. Je pense que c’est le lieu  d’assurer ces populations que les soucis évoqués ont été bien  entendus par les ministres qui m’accompagnent  et moi-même. A la suite de cela, je veillerai personnellement au traitement de ces doléances pour que des réponses diligentes soient apportées. Je pars de Mopti satisfait. Parce que je me suis rendu compte que cette région regorge d’importantes ressources, a une population résiliente. Il s’agit de faire en sorte que nous puissions travailler de manière à  ce que nous puissions valoriser cela, comme le dit notre hymne national : les champs fleurissent d’espérance, les  cœurs vibrent de confiance.

A Bandiagara, je suis venu pour témoigner ma solidarité à ces populations fortement meurtries, parce qu’il y a eu des villages qui ont été attaqués, des campements qui ont été détruits. Je suis venu apporter ma compassion personnelle et la solidarité de la nation entière à elles, leur dire que le gouvernement du Mali, la nation entière est à leurs côtés, et que tout sera fait pour faciliter leur retour dans leurs terroirs où elles  vivaient en paix, qu’elles y vivent comme elles l’ont toujours été dans la cohésion, dans l’harmonie sociale, dans l‘entraide. Sur cette question comme sur d’autres, la solidarité  nationale prendra le pas sur tout. C’est  fondamental, il y va de  la survie de notre nation »

Hadama B. Fofana

Source: Le Républicain- Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.