Des Députés français désapprouvent les sanctions de la CEDEAO contre le Mali

La coordination des élus français ( maires, députés…) d’origine Malienne ( CEFOM) a décidé de passer à l’offensive face aux sanctions imposées au Mali par la CEDEAO. Une délégation a rencontré ce mercredi 19 janvier dans l’après midi les différents groupes parlementaires à l’assemblée nationale française ainsi qu’un sénateur pour échanger sur la situation malienne . Plusieurs parlementaires dont la députée de la France Insoumise de Jean-Luc Mélenchon, Clotilde Panot ont apporté d’emblée leur soutien aux peuples du Mali.

“Rencontre avec la Coordination des Elus Français d’origine Malienne – CEFOM. Nous partageons leur opposition aux sanctions de la CEDEAO qui n’affaiblissent en rien la junte mais font souffrir le peuple malien et le menace d’insécurité alimentaire. La question de la présence des forces françaises au Mali est clairement posée. La solution au Mali doit être politique !” a écrit l’élue sur sa page Facebook .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Suite aux différentes rencontres, la CEFOM a produit un communiqué ( voir ci-dessous) pour la levée des sanctions. La coordination des élus français d’origine Malienne estime que la crise au Mali est partie de la guerre en Libye. Elle demande le dialogue entre les différentes parties, la CEDEAO et les autorités maliennes. Cependant cette coordination exige une enquête sur la présence française au Mali. Comme on peut le voir la diaspora malienne n’est pas insensible à la situation de leur pays.

by: Femmegouro (via Opera News )

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.