Une première historique, le Roi Mohammed VI et le Premier Ministre israélien, Benyamin Netanyahou, ont eu un entretien téléphonique

En ce vendredi 25 décembre, le Roi du Maroc et le Premier Ministre israélien ont eu une conversation téléphonique au cours duquel le Souverain marocain a rappelé à son interlocuteur les liens forts et particuliers entre la communauté juive originaire du Maroc et la Monarchie marocaine.

Le Chef de l’État marocain a, également, réitéré la position cohérente, constante et qui demeure inchangée du Royaume du Maroc au sujet de la question Palestinienne ainsi que le rôle pionnier du Maroc pour la promotion de la paix et de la stabilité au Moyen-Orient.

Dans ce contexte, le Roi du Maroc s’est félicité de la réactivation des mécanismes de coopération entre le Royaume du Maroc et l’Etat d’Israël, et de la reprise des contacts réguliers, dans le cadre de relations diplomatiques pacifiques et amicales.

Pour sa part, le Premier Ministre israélien a assuré le Souverain marocain, de sa détermination à mettre en œuvre tous les engagements pris, selon un calendrier précis de mise en œuvre et déclaré que tout Israël était enthousiaste concernant la paix entre les pays.

Il a également remercié le Roi du Maroc d’avoir accueilli la délégation israélienne dirigée par le Conseiller à la Sécurité Nationale israélienne, Monsieur Meir Ben Shabbat.

Pendant cet entretien, le Premier Ministre Benyamin Netanyahou a invité le Roi Mohammed VI du Maroc à se rendre en Israël, lors de leur tout premier entretien téléphonique depuis la reprise des relations entre les deux pays, tandis que le Roi Mohammed VI a lui rappelé les liens chaleureux existant entre les juifs marocains et les expatriés marocains en Israël.

La déclaration trilatérale entre le Royaume du Maroc, les États-Unis d’Amérique et l’Etat d’Israël, signée devant Sa Majesté le Roi, le 22 décembre 2020, constitue le cadre de référence pour le développement et l’évolution des relations entre le Maroc et Israël.

Par cet Accord historique entre un pays Arabe et Musulman, dont son Souverain est Président du Comité El Qods, et l’État d’Israël, le Roi Mohammed VI du Maroc mériterait largement le Prix Nobel de la Paix.

Farid Mnebhi.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *