Souleymane Fomba, l’administrateur judiciaire de la Confédération des sociétés coopératives des producteurs de coton : « J’ai été sollicité par les ministres qui ont l’habilité »

A travers une conférence de presse hier, mercredi 13 octobre 2021, l’administrateur judiciaire de la Confédération des sociétés coopératives de producteurs de coton, Souleymane Fomba a démenti le duel entre lui et le PDG de la CMDT et a expliqué les circonstances de sa sollicitation par le gouvernement du Mali.

Le Président Directeur général de la CMDT, Nango Dembélé, n’est pas intervenu pour la nomination de Souleymane Fomba comme administrateur judiciaire de la Confédération des sociétés coopératives de producteurs de coton. Ce dernier a été sollicité par le ministre de la Santé et du Développement social, ministre de la tutelle des coopératives, et le ministre de l’Agriculture et du Développement rural. Cette précision a été donnée hier par l’intéressé, lui-même, qui a expliqué les circonstances de sa nomination. « En 2020, il y a des difficultés lors du renouvellement du mandat de ceux qui géraient et administraient la confédération. Les élections ne se sont pas très bien passées. Il y a des décisions de justice dans certaines localités qui ont annulé les élections. Dans d’autres localités, certaines coopératives n’ont pas été conviées à participer aux élections conformément à la loi. Donc, ces coopératives qui ont été laissées sur la touche ont protesté. Si bien que le directeur national du développement social a écrit pour demander l’arrêt des élections », a rappelé l’administrateur judiciaire de la confédération des sociétés coopératives de producteurs de coton, Souleymane Fomba.

Fomba sollicité par deux ministres

Le ministre de la Santé et du Développement social et celui de l’Agriculture et du Développement rural, tous deux ministres de tutelle, sont ceux qui ont sollicité Souleymane Fomba pour la gestion de la confédération pendant une période de 6 mois. « Je n’ai sollicité personne pour être nommé ici (confédération des société coopératives de producteurs de coton) comme l’administrateur judiciaire. Je ne suis pas allé voir le PDG de la CMDT et il n’est pas intervenu à ma faveur ». C’est par ces propos que Souleymane Fomba a démenti les informations selon lesquelles il a un duel avec le PDG de la CMDT. L’ancien cadre de la BNDA a indiqué qu’il a été désigné administrateur judiciaire de la Confédération par des membres du gouvernement. Leur décision a été prise dans le cadre de la mise en œuvre des assises nationales sur le coton qui ont recommandé la mise en place d’un bureau transitoire pour l’organisation des élections au niveau des coopératives. « Une des recommandations des Assises nationales sur le coton est la mise en place d’un bureau transitoire pour organiser les élections au niveau des structures de base jusqu’à la confédération ici. C’est donc dans le cadre de la mise en œuvre de cette mesure que le gouvernement, par l’intermédiaire du ministère de la Santé et du Développement social qui est le ministère de tutelle des coopératives, et le ministère de l’Agriculture, de l’Élevage et de la Pêche ont sollicité du tribunal un ordonnance gratuite pour nommer un mandataire judiciaire en ma personne », a-t-il rappelé.

Bien que le tribunal de la commune III, à la demande de Bakary Koné, avait annulé l’ordonnance qui autorisait sa nomination, la Cour d’Appel l’a rétabli. Ce qui autorise Souleymane Fomba à organiser des élections libres, crédibles et transparentes pendant une durée de 6 mois. « Le vendredi dernier, la Cour d’Appel a infirmé l’ordonnance de rétractation du 17 septembre et en statuant à nouveau, la Cour m’a déclaré mandataire judiciaire de la confédération à l’effet de procéder aux élections », a précisé Souleymane Fomba qui a annoncé une mission prochaine dans les zones CMDT pour expliquer son mandat aux producteurs de coton.

Il faut préciser que Souleymane Fomba a promis des élections propres.

Boureima Guindo

Source: LE PAYS

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.