Répression de l’enrichissement illicite : 9 dossiers de 6 milliards de F CFA transmis à la justice

Le Président de l’Office central de lutte contre l’enrichissement illicite (Oclei) a remis hier ses rapports 2019 et 2020 au Président de la Transition à Koulouba. Au titre de la répression, 9 personnes sont suspectés d’enrichissement illicite présumé dont les biens sont évalués à 6,995 milliards de F CFA. Des sommes engrangées de 2014 à 2020.

9 dossiers dont la valeur des biens présumés illicites est estimée à 6 milliards 995 millions de F CFA, ont été transmis à la justice. C’est la contribution à la répression de l’enrichissement illicite de l’Oclei. Le Président de la Transition, Assimi Goïta a reçu hier des mains du président de l’Oclei, Dr. Moumouni Guindo, les rapports 2019 et 2020.

Dans les dossiers incriminés, les enquêteurs ont identifié 384 biens immobiliers (34 maisons d’habitation, 72 bâtiments commerciaux ou professionnels, 139 parcelles ainsi que 78 concessions rurales totalisant 181 hectares).

Les suspects d’enrichissement illicite sont un comptable, deux inspecteurs du trésor, un contrôleur financier, deux maires, un ministre et un préfet. Les 9 personnes épinglées disposent sur les entrées de leurs comptes bancaires la somme de 3,671 milliards de F CFA de 2014 à 2020. Leurs propres revenus s’élèvent à 444 millions de F CFA dans la même période.

Selon le président de l’Oclei, certains d’entre eux ont été poursuivis par le procureur de la République, et inculpés par des juges d’instruction, conformément au code de procédure pénale. Certains de leurs biens identifiés par l’Oclei ont fait l’objet de saisie provisoire par la justice.

Ibrahima NDiaye

Source: Mali Tribune

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.